Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Après l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

©AFP PHOTO / MATTHIEU ALEXANDRE
This photo taken on July 26, 2016 shows the steeple of the church of Saint-Etienne-du-Rouvray, which is blocked by police following an attack by two knife-wielding men.
French President Francois Hollande that two men who attacked a church and slit the throat of a priest had "claimed to be from Daesh", using the Arabic name for the Islamic State group. Police said they killed two hostage-takers in the attack in the Normandy town of Saint-Etienne-du-Rouvray, 125 kilometres (77 miles) north of Paris. / AFP PHOTO / MATTHIEU ALEXANDRE
Partager

Communiqué de Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers.

Né à Rouen et ayant été prêtre là-bas jusqu’à ma venue à Poitiers il y a neuf ans et demi, je suis très choqué par l’assassinat du père Jacques Hamel et par ce qui est arrivé aux personnes atteintes dans leur corps et leur esprit par l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Comme les précédents, cet attentat n’est pas aveugle, il vise ce qui fait notre identité et notre histoire : après des journalistes et des humoristes, des Juifs, des gens qui font la fête et sont aux terrasses des cafés, après ceux qui célèbrent le 14 juillet, ce sont aujourd’hui des catholiques qui sont pris pour cibles. Tous des Français ordinaires.

Face à cela, le pire serait de réagir en oubliant cette identité. Il faut lui faire honneur et respecter les victimes en demeurant fermement qui nous sommes : attachés à la liberté de croire ou de ne pas croire, à la liberté de critiquer, au droit et aux pouvoirs publics qui caractérisent une démocratie, à la distinction entre pouvoir politique et pouvoir religieux.

Les terroristes islamistes triompheront si nous entrons dans leur logique : oublier l’ordre public et nous dresser les uns contre les autres.

 

 

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Le Top de Mgr Pascal Wintzer
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Afficher La Suite
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]