Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cette jeunesse est vraiment l’espoir du monde

© Krzysztof Stępkowski
Partager

Varsovie accueille officiellement les pèlerins avec un concert "Foi, espérance, amour".

Ils sont arrivés à Varsovie ces derniers jours par différents moyens de transport. Ils ont découvert leurs paroisses temporaires mais avant tout les gens qui en font partie. Jeudi soir, les pèlerins des JMJ se sont retrouvés sur la place Piłsudski à Varsovie et ont formé une mosaïque de personnes venant du monde entier, pour assister au concert « Faith, Hope, Love » (« Foi, espérance, amour ») qui a officiellement inauguré les JMJ dans les diocèses.

En chemin pour retrouver cette foule, j’ai vu les principaux monuments du lieu de la manifestation : une grande croix blanche commémorant le premier pèlerinage de Jean Paul II en Pologne, l’église luthérienne de la Sainte-Trinité avec sa magnifique et caractéristique coupole, et plus loin le Palais de la Culture et de la Science, symbole de l’ère communiste, adoré par certains et abhorré par beaucoup d’autres.

Foi, œcuménisme, histoire

Sans Jésus, il n’y aurait pas de JMJ. Sans lui, des milliers de personnes ne se seraient pas retrouvées ce soir-là sur la place Piłsudski. Avec des médailles et des croix autour du cou, avec des rosaires autour du poignet, en habit ou en soutane, ils manifestent ouvertement et joyeusement leur foi. Ces gens viennent de mondes différents, de cultures différentes et sont souvent marqués par les histoires douloureuses qui affligent leur nation. Pourtant, malgré leurs différences, ils sont capables de former une seule grande et joyeuse famille.

C’est ici, sur cette place, que Jean Paul II a prononcé ces mots célèbres : « Que ton esprit puisse descendre et renouveler la face de la terre, de ce pays ». J’ai eu la sensation que cette prière « descendait » sur cette foule qui dansait et que ce n’était plus la terre polonaise qui était en jeu mais le monde entier, déchiré par tant de malheurs. L’ouverture d’esprit et la chaleur de ces jeunes sont la preuve irréfutable que la chrétienté est un véritable chemin vers la fraternité, l’unité et la paix et qu’ils sont vraiment l’espoir du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.