Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Attentat de Nice : le pape François souhaiterait rencontrer des proches des victimes

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
A child mourns as people gather next to flowers and candles placed in the road for victims of the deadly Bastille Day attack, on July 16, 2016 in Nice, southern France.
The Islamic State group claimed responsibility for the truck attack that killed 84 people in Nice on France's national holiday, a news service affiliated with the jihadists said on July 16. Tunisian Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31, smashed a 19-tonne truck into a packed crowd of people in the Riviera city celebrating Bastille Day -- France's national day. / AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Partager

Le pape François pourrait rencontrer des proches des victimes de la tuerie survenue à Nice le 14 juillet 2016, ainsi que des secouristes, prochainement au Vatican.

Le président de l’association « Amitié France-Italie », Paolo Celi, a transmis à l’agence de presse italienne ANSA, ce souhait du Souverain Pontife de rencontrer les proches des victimes, peu après s’être entretenu avec le pape au téléphone. Interpellé par I.MEDIA, le Vatican confirme que le pape François a fait part de sa « disponibilité » mais que rien n’a encore été organisé.

« Le pape François recevra au Vatican des familles des victimes de l’attentat à Nice, avec une représentation de cette ville française et de ceux qui ont participé aux secours ». C’est ce qu’a assuré l’ANSA dans la soirée du 17 juillet, citant Paolo Celi. « Pour l’instant, rien n’a encore été organisé, tempère cependant deux jours plus tard le père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. Le pape a dit aux personnes avec lesquelles il a parlé par téléphone (…) sa disponibilité pour une rencontre. Mais il faut encore que quelqu’un en prenne l’initiative, voir qui désire et peut venir, etc. »

Le 16 juillet dernier, le pape François s’était déjà entretenu au téléphone avec Paolo Celi, président de l’association d’amitié franco-italienne. Peu après, le pape avait aussi échangé par téléphone avec l’ancien maire de Nice, Christian Estrosi. Le 14 juillet au soir, Mohamed Lahouaiej-Bouhel, un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans, a foncé au volant d’un camion sur la foule rassemblée pour voir le traditionnel feu d’artifice, faisant au moins 84 morts, dont une dizaine d’enfants et d’adolescents, et plus de 200 blessés. L’attentat a été revendiqué par l’organisation terroriste Daesh.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]