Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Attentat de Nice : le pape François souhaiterait rencontrer des proches des victimes

Partager

Le pape François pourrait rencontrer des proches des victimes de la tuerie survenue à Nice le 14 juillet 2016, ainsi que des secouristes, prochainement au Vatican.

Le président de l’association « Amitié France-Italie », Paolo Celi, a transmis à l’agence de presse italienne ANSA, ce souhait du Souverain Pontife de rencontrer les proches des victimes, peu après s’être entretenu avec le pape au téléphone. Interpellé par I.MEDIA, le Vatican confirme que le pape François a fait part de sa « disponibilité » mais que rien n’a encore été organisé.

« Le pape François recevra au Vatican des familles des victimes de l’attentat à Nice, avec une représentation de cette ville française et de ceux qui ont participé aux secours ». C’est ce qu’a assuré l’ANSA dans la soirée du 17 juillet, citant Paolo Celi. « Pour l’instant, rien n’a encore été organisé, tempère cependant deux jours plus tard le père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. Le pape a dit aux personnes avec lesquelles il a parlé par téléphone (…) sa disponibilité pour une rencontre. Mais il faut encore que quelqu’un en prenne l’initiative, voir qui désire et peut venir, etc. »

Le 16 juillet dernier, le pape François s’était déjà entretenu au téléphone avec Paolo Celi, président de l’association d’amitié franco-italienne. Peu après, le pape avait aussi échangé par téléphone avec l’ancien maire de Nice, Christian Estrosi. Le 14 juillet au soir, Mohamed Lahouaiej-Bouhel, un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans, a foncé au volant d’un camion sur la foule rassemblée pour voir le traditionnel feu d’artifice, faisant au moins 84 morts, dont une dizaine d’enfants et d’adolescents, et plus de 200 blessés. L’attentat a été revendiqué par l’organisation terroriste Daesh.