Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Chartreux de retour sur leurs terres

Inauguration de la future distillerie des pères chartreux au hameau d'Aiguenoire en Isère le 5 juillet 2016. © Aurélien Tournier
Inauguration de la future distillerie des pères chartreux au d'Aiguenoire en Isère. © Aurélien Tournier hameau
Partager

La distillerie des pères sera bâtie sur le terrain d'où la Révolution les avait chassés en 1791.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Il y avait du monde ce mardi 5 juillet au hameau d’Aiguenoire (commune d’Entre-Deux-Guiers), en Isère. Les deux moines distillateurs (Frère Jean-Jacques et Dom Benoît, seuls gardiens de la recette), le préfet de l’Isère, de nombreux élus locaux, le maire de Tarragone (Espagne), le monde associatif et notamment environnemental ou encore les salariés de l’entreprise Chartreuse Diffusion s’étaient réunis pour poser la première pierre de la future distillerie des pères chartreux. La cinquième. Il faut dire que la précédente doit quitter la ville de Voiron (Isère), pour des raisons de sécurité liées à l’alcool.

 Au XVIIe siècle, des activités agricoles et piscicoles

Un nouvel avenir se dessine ainsi pour les liqueurs Chartreuse, commercialisées par la société Chartreuse Diffusion et propriété de l’Ordre. Plus de 8 millions d’euros seront investis dans cette nouvelle unité de production, située au hameau d’Aiguenoire. Une terre qui ne leur est pas inconnue : les religieux rentrent chez eux. Ils avaient en effet acquis le domaine le 30 août 1618. Autrefois, ces terres nourrissaient le monastère en céréales, vergers et poissons. Ils en avaient été expulsés en 1791 lors la Révolution. Une grange du XVIIe, en état originel, est d’ailleurs toujours présente. Elle sera restaurée dans les années à venir. « Je résume ce retour en trois mots : sobriété, pérennité et symbolique », raconte Emmanuel Delafon, PDG de Chartreuse diffusion.

Inauguration officielle du site en 2018

Les premières distillations devraient se dérouler sur le site fin 2017. L’inauguration de la distillerie aura lieu le 30 août 2018. Tout un symbole. Les activités d’embouteillage et d’expédition rejoindront le site à l’horizon 2020. La future distillerie ne sera toutefois pas ouverte au public. « L’image des liqueurs restera à Voiron, la production sera à Aiguenoire », précise encore Emmanuel Delafon. La boutique ainsi les services administratifs restent donc basés à Voiron. Il faut dire que ce site est la plus longue cave à liqueurs au monde. Celle-ci s’étend sur plus de 160 mètres et attire près de 80 000 visiteurs chaque année.

En 2015, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est élevé à 15 millions d’euros. Les revenus liés à la vente des liqueurs permettent de participer à la subsistance de l’Ordre. Il existe actuellement 19 monastères de chartreux et cinq de chartreuses.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]