Aleteia

Pape François : « Priez pour les riches, les hypocrites et les responsables de votre pauvreté »

©GABRIEL BOUYS / AFP
Pope Francis (R) speaks to an elderly couple during a special Jubilee audience with 'vulnerable' pilgrims from the French dioceses of Lyon in the Pope Paul VI hall, at the Vatican, on July 6, 2016. / AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS
Partager
Commenter

Deux-cent Français en situation précaire ont reçu du Saint-Père une mission... peu banale !

« Les pauvres sont les trésors de l’Église », a réaffirmé le pape François, ce mercredi 6 juillet, en recevant un groupe de 200 Français, en situation de grande précarité.

Alors qu’il a suspendu toutes ses audiences publiques durant le mois de juillet, le Saint-Père a souhaité, exceptionnellement, rencontrer ce petit groupe, en pèlerinage à Rome jusqu’au 8 juillet. Venu de Lyon, celui-ci était accompagné de l’archevêque de la ville, le cardinal Philippe Barbarin, et de plusieurs membres d’associations au service des plus démunis, dont la communauté du Sappel, qui a pour vocation de « répondre à l’attente spirituelle des familles du Quart-Monde ».

Le pèlerinage est une initiative de l’association des Amis du père Joseph Wresinski (1917-1988), pour marquer le prochain centenaire de la naissance du fondateur d’ATD-Quart Monde et défenseur des plus démunis.

Convertir les riches et les hypocrites

« Priez pour les riches, les hypocrites et les responsables de votre pauvreté  (…) afin qu’ils se convertissent », leur a demandé le Pape. Cette « mission », a-t-il ajouté, eux-seuls « peuvent l’accomplir ». Lors de cette rencontre, des hommes et des femmes – visiblement émus et très attentifs à ce que disait le Pape – ont témoigné de leur situation, et lui ont demandé de les soutenir en rappelant que « Jésus souffre aux portes de nos églises si les pauvres sont absents ».

Les pauvres, leur a répondu François « sont au cœur de l’Église (…) celle-ci ne trouvera pas le repos tant qu’elle n’aura pas rejoint tous ceux qui connaissent le rejet, l’exclusion et ne comptent pour personne ». Aux accompagnateurs, il a demandé de « partir de la vie partagée et non de théories abstraites », rappelant que « les théories abstraites portent à des idéologies, et les idéologies à nier que Dieu s’est fait chair, pour être l’un de nous ».

Après son intervention et avoir récité en français la prière du Notre Père, le Souverain Pontife a salué les pèlerins un à un, échangeant avec eux quelques mots. Puis des membres du groupe se sont avancés pour lui remettre un recueil de témoignages sur leur vie.

Pour une Église pauvre pour les pauvres

« Comme je voudrais une Église pauvre pour les pauvres », avait déclaré le Pape peu de temps après son élection. Encore une fois, pour leur montrer la place qu’ils occupent « dans le Cœur de Dieu et au cœur de l’Église », une semaine avant la clôture du Jubilé de la miséricorde, le pape François accueillera au Vatican, du 11 au 13 novembre, des milliers de sans-abris ou personnes en situation d’exclusion. L’événement est organisé par l’association Fratello, comme le tout premier « festival européen de la joie et de la miséricorde » pour personnes « fragiles ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]