Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
home iconSpiritualité
line break icon

Les reliques de sainte Marie-Madeleine à Cracovie pour les JMJ

Gaudium Press - La rédaction d'Aleteia - Publié le 07/07/16

Une surprise de plus pour les jeunes visiteurs qui seront entourés des plus grands témoins de la Miséricorde divine .

À l’approche des JMJ Cracovie 2016, du 26 au 31 juillet prochains, les organisateurs de la rencontre internationale des jeunes multiplient leurs annonces-surprises. La dernière en date est celle de la présence des reliques de sainte Marie Madeleine qui arrivera dans la cité polonaise comme « apôtre de la miséricorde ». Les reliques arriveront du diocèse de Fréjus-Toulon, dans le Sud de la France, accompagnées par un groupe de dominicains de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume, dans le Var, où elles sont conservées, et seront exposées dans l’église des franciscains, en plein centre de Cracovie.

La tradition veut que sainte Marie-Madeleine, après la Pentecôte, soit partie évangéliser la Provence avec Marthe et Lazare, passant les dernières années de sa vie dans la grotte de la Sainte-Baume, appelée aussi Roc de la Miséricorde.

Tout récemment, la mémoire de sainte Marie-Madeleine a été élevée au rang de fête liturgique par le pape François, au même titre que celles des douze apôtres. Sa fête tombe le 22 juillet, soit quelques jours avant les JMJ.

WEB RELIQUES SAINTE MARIE MADELEINE ©Wikimedia CC
Daniel VILLAFRUELA

Les jeunes visiteurs auront la joie de vénérer les reliques tous les après-midis de la semaine des JMJ. Devant ces reliques, ils « pourront demander tant de grâces », se réjouissent les organisateurs : « La grâce de la prière, pour vivre le Christ au plus profond de leurs cœurs ; la grâce de la conversion, pour permettre à Dieu de transformer leurs cœurs, de se réconcilier avec Lui et renforcer leur foi ; la grâce d’être des témoins, de façon à ce que la joie du don reçu les remplisse de joie dans la prédilection des miracles de Dieu ».

Mais Marie-Madeleine ne sera pas la seule sainte, symbole de miséricorde, présente à l’événement. Il y aura aussi Faustine Kowalska, religieuse polonaise du début du siècle dernier, dont l’enseignement est considéré comme particulièrement important pour le troisième millénaire. La châsse de sainte Faustine repose au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki. Dans la chapelle se trouve également l’icône de Jésus miséricordieux. Et puis il y aura les reliques de saint Jean Paul II, grand promoteur de cette dévotion, et saint Maximilien Kolbe. La présence également des reliques du bienheureux italien Pier Giorgio Frassati, comme grand modèle de sainteté pour les jeunes, est une autre surprise de ces prochaines JMJ.

« Tu vois cette femme ? »

Le témoignage de Marie-Madeleine est un des plus grands témoignages de miséricorde rapportés dans l’Evangile, comme le rappelle saint Luc (7, 36-­50) en racontant la rencontre entre Jésus et jeune femme :

Jésus, se tournant vers la femme, dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds. Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour ». Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés ». Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? ». Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! ».

Le 23 juillet 2006, Benoît XVI a parlé de Marie-Madeleine en ces termes : « L’histoire de Marie de Magdala rappelle à tous une vérité fondamentale : le disciple du Christ est celui qui, dans l’expérience de la faiblesse humaine, a eu l’humilité de Lui demander de l’aide, a été guéri par Lui et s’est mis à Le suivre de près, devenant témoin de la puissance de son Amour miséricordieux, plus fort que le péché et que la mort ».

Article traduit et adapté de l’italien par Isabelle Cousturié

Tags:
CatholiqueJMJmarie madeleinereliquesSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
VILLAGE AFGHANISTAN
Lauriane Vofo Kana
La détermination d’Alì Ehsani pour sauver une famille chrétienne ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement