Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 21 juin |
Saint Louis de Gonzague
home iconSpiritualité
line break icon

Les conseils de saint Jean de la Croix pour apaiser l’âme

Radio Maria - Publié le 03/07/16

Aller à la rencontre de Dieu demande de "mettre de l’ordre dans la maison", c’est à dire en nous-mêmes !

Autrement, les troubles intérieurs se traduiront par de l’aveuglement, une fatigue, un sentiment de saleté ou une faiblesse. Quelques strophes qui parlent de la nuit et de l’escalade de la montagne, nous présentent la vie spirituelle qui est un chemin d’ascension vers Dieu qui nous attend pour une union profonde avec lui. La montagne est le lieu où Dieu s’adressa à Moïse, où se produisit au Thabor la transfiguration de Jésus devant ses disciples  C’est une image qui fait référence à la manifestation de Dieu.

Pour atteindre cette dimension, il faut faire le vide en nous, non pour nous enfoncer dans le nihilisme, dans une vacuité absurde, mais pour nous remplir de la présence et de l’amour de Dieu. Nous devons nous dépouiller de nous-même pour nous fondre en Dieu.

Nous devons mettre de l’ordre dans notre être, nos appétits désordonnés et nos tendances incontrôlées, notre sensibilité, notre manière de capter la réalité, nos passions, nos frénésies, nos troubles intérieurs, car ils nous tourmentent, nous fatiguent et nous encrassent.

Il existe cinq éléments en nous quand nous n’avons pas mis d’ordre dans notre vie affective et qui nous indiquent que nous ne pouvons pas continuer ainsi : ils nous tourmentent : tout comme avec quelqu’un qui mange trop et qui prend du plaisir en mangeant, les conséquences se font sentir plus tard. Ils créent aveuglement, fatigue, sentiment de saleté et amaigrissement.

Cette fatigue qui nous empêche d’aller là où Dieu nous appelle

Pour aller à la rencontre de Dieu, il faut apaiser l’âme de ce qui la tourmente. Nous devons savoir nous arrêter et comme le prophète Elie sur le Mont Horeb, trouver un lieu pour nous calmer et retrouver une vision claire.

Saint Ignace de Loyola considère qu’il ne faut pas prendre de décisions en période de tourments, car n’ayant pas une vision claire,  il existe un risque de commettre des erreurs. Tourmente et aveuglement sont les conséquences de notre inquiétude, et nous devons donc mettre de l’ordre dans la maison. Quels sont ces aveuglements et ces tourments dans notre vie ? Quelle est cette fatigue qui nous empêche d’aller là où Dieu nous appelle ?

Quand le désordre règne en nous, le manque de sérénité engendre une fatigue. C’est pourquoi, la nuit nous devons nous libérer de toute l’agitation que nous avons connue dans la journée. C’est le sens de la prière des Vêpres. Il en va des émotions positives comme des émotions négatives. Non canalisées, elles nous affectent de l’intérieur.

Un cœur disposé à suivre le Seigneur doit se préparer à être mis à l’épreuve. Tomas de Kempi dit que le Seigneur a deux façons de nous mettre à l’épreuve : dans la douleur ou dans le plaisir. Il faut préparer le cœur à aller à la rencontre de Dieu, en sachant calibrer l’âme pour donner libre cours aux émotions et avoir ainsi un espace pour Le recevoir.

Quant au sentiment de saleté, nous devons mettre de l’ordre dans notre lien avec la nourriture, la boisson et la sexualité. La vertu qui nous y aidera est la tempérance. Ce sont des instincts primaires qui permettent la survie de l’espèce. Quand nous nous aventurons sur ces sentiers, nous sommes faibles et maigres et le mauvais esprit y rôde et nous cherche, dit saint Ignace.

Face au désordre, l’âme rétrécit, a l’impression de manquer de consistance et de force. C’est comme se lever après une longue période d’alitement. L’âme n’a plus la force de se centrer sur Dieu. Elle se dilue. Nous demandons à Dieu de nous aider à être sereins face aux tourmentes.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
3
Anna Gebalska-Berekets
Ces paroles à dire (et à ne pas dire) à un proche atteint du canc...
4
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Guillaume Warmuz, l’ancien footballeur qui a répondu à l’...
5
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
6
Père Jonas Magno de Oliveira et sa mère
Lauriane Vofo Kana
Mère et fils unis par le même charisme !
7
Caroline Becker
Randol, une abbaye bénédictine construite pour durer 1000 ans !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement