Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François prie pour la conversion « des cœurs violents aveuglés par la haine »

© CTV
Partager

A l’Angélus, le Saint-Père demande une minute de silence et un Ave Maria pour les victimes de nouvelles attaques terroristes à Dacca (Bangladesh) et Bagdad (Irak) ce week-end.

Après les attentats meurtriers survenus à Dacca (Bangladesh) et Bagdad (Irak), le pape François a demandé au Seigneur de « convertir les cœurs des violents aveuglés par la haine » et invité fidèles et pèlerins, réunis pour la prière dominicale de l’Angélus, Place Saint-Pierre, à prier pour les victimes des deux attentats – plus d’une centaine – revendiqués par l’organisation Etat Islamique (EI).

« J’exprime ma proximité aux familles des victimes et des blessés de l’attentat survenu hier à Dacca et aussi de celui survenu à Bagdad », a déclaré le pape François du haut de sa  fenêtre au Vatican. « Prions ensemble pour eux, pour les défunts, et demandons au Seigneur de convertir les cœurs des violents aveuglés par la haine », a-t-il poursuivi avant d’inviter l’assemblée à garder une minute de silence puis réciter un « Je vous salue Marie » tous ensemble.

A Dacca, au Bangladesh, dans la nuit de vendredi à samedi dernier, une prise d’otage a fait 20 morts, dont 18 étrangers. Bien que revendiquée par Daesh, les autorités locales attribuent l’attaque meurtrière à un groupe bangladais. L’attaque s’est achevée le lendemain matin par une exécution des otages après 11 heures de siège. Dans un message diffusé le jour même, le Pape a dénoncé une nouvelle fois « la violence insensée perpétrée contre des victimes innocentes »  et condamné « de tels actes barbares qui sont une offense contre Dieu et l’humanité ».

Quant à l’attentat perpétré à Bagdad, il a eu lieu dimanche au matin, dans une rue commerçante en plein quartier chiite de la capitale irakienne. Le bilan des victimes n’a cessé de s’alourdir et s’élevait dans la soirée de dimanche à plus de 120 morts – dont 25 enfants parmi les tués – et près de 200 blessés.

Source : Agence I. Media

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]