Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

7 (courtes) histoires de miracles (2/5)

Partager

Les miracles, une vue de l’esprit ? Pas à Lourdes, endroit privilégié pour recevoir une grâce de conversion, une guérison ou un cadeau du Ciel…

Quelle grâce avez-vous reçue à Lourdes ?

1. Ma fille me parle à nouveau

« Ma fille qui ne me parlait plus depuis onze ans et demi, est revenue vers moi le jour de son anniversaire. »
Reine-Marie

2. Une libération intérieure

« Je pratiquais la voyance et l’ésoté­risme. À Lourdes, j’ai été libérée de mes chaînes intérieures. La
miséricorde divine m’a été accordée. » Gizella

3. J’ai remarché à Lourdes !

« J’étais devant la basi­lique de Lourdes, allongé sur un brancard. Atteint de sclérose en plaque depuis 15
ans, je venais d’être reconnu invalide à 100 %… Après avoir reçu l’onction des malades, j’ai ressenti une
paix et une joie extraordinaires. Les brancardiers m’ont ramené dans ma chambre. Tout à coup, j’ai
ressenti une chaleur dans les orteils. Comme une lueur dans le lointain qui grandit, réchauffe et redonne
vie. Dans la nuit, j’ai senti comme une voix intérieure qui me disait : “Allez, lève-toi, marche.” Et j’ai marché pour la première fois. » Jean-Pierre Bély, 66e miraculé de Lourdes.

4. La joie de la foi

« Je me suis drogué pendant vingt-trois ans. Le 11 février 2001, je suis arrivé à Lourdes, dans la communauté du Cenacolo. Après quelques mois, je me trouvai à la Grotte. J’étais encore triste, et pas vraiment guéri de la drogue. C’était une veillée de Pâques. Un jeune handicapé s’est tourné vers moi et m’a embrassé. J’ai compris que la Vierge était là, qu’elle m’accompagnait pour sortir de l’emprise de la drogue à travers cette rencontre d’un jeune moins chanceux que moi pour la santé, mais connaissant la joie de la foi. » Franco

5. Avant, j’étais une jeune fille banale…

« La messe était pour moi une formalité, pleine de paroles abstraites. Après ce voyage à Lourdes, tout s’est
éclairé. La messe est littéralement une fête en l’honneur d’un Dieu plein d’amour. Avant, j’étais une fille
banale, résignée à vivre une vie normale. Maintenant, je bouillonne d’espoir et d’optimisme. » Une
collégienne

6. J’attends un enfant

« Nous avions tout essayé pour avoir un enfant. Les médecins nous ont dit : il ne reste que la fécondation in vitro… Nous avons refusé. À Lourdes, je me suis rendue à la grotte, ai bu de l’eau, allumé un cierge, prié pour mon frère qui mourait d’un cancer. À mon retour, j’ai découvert que j’étais enceinte. » Jane

7. Ma vie est devenue plus belle

Aux piscines, quand j’ai vu la petite statue de la Vierge, j’ai eu comme un flash. J’ai instantanément revu tout le péché, toutes les horreurs que j’avais commises. Je suis allée me confesser : ça faisait dix-sept ans que je n’avais plus parlé avec un prêtre ! J’étais envahie d’un grand bonheur et je sentais que ma vie ne serait plus jamais comme avant. Elle est devenue plus belle. » Colette

Vous avez reçu une grâce en lien avec Lourdes ? Témoignez en écrivant à : Lourdes, le journal des grâces –1, avenue Mgr Théas, 65 108 Lourdes Cedex, ou à temoignage@lourdes-france.com, sinon lisez le hors-série de Famille chrétienne !

croire aux miracles est ce encore possible

Croire aux miracles, est-ce encore possible ?
Hors série n°16 – Famille Chrétienne, 9,90 euros.

 

Tags:
famille
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]