Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mgr Paglia : « Soutenir la famille c’est améliorer la qualité de vie de tout le monde »

@DR
Partager

Le président du Conseil pontifical pour la famille présente l’exhortation Amoris Laetitia à l’ONU.

Plus la famille est appréciée et soutenue, plus les gens vivront mieux. Parole de Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, prononcée le 23 juin, devant les représentants de l’ONU à Genève, en présentant l’exhortation apostolique Amoris Laetitia du pape François. Ce document, selon lui, qui peut être un « outil » pour tout le monde, en particulier pour l’ONU qui veut atteindre 17 objectifs de développement durable d’ici 2030.

La famille des origines

L’exhortation, a-t-il expliqué, « situe la famille au carrefour d’un nouveau développement pour notre planète » dont la création et ses ressources infinies – comme souligné aux premières pages de la Bible – sont confiées à l’alliance entre l’homme et la femme. Ceux-ci, a expliqué Mgr Paglia, sont appelés à cette union que nous appelons « famille », fondée « sur l’amour passionné et responsable qu’ils ressentent l’un pour l’autre », mais également « sur leur capacité à s’accepter et se respecter mutuellement, dans leur différences et leur dignité ».

De leur amour « généreux et responsable », a-t-il poursuivi, jaillira « une nouvelle vie, et une nouvelle responsabilité : l’éducation des enfants ».

Mais pour « aider » cette union qui devient « famille », toutes les études qui ont été faites sur l’Histoire ou sur la vie contemporaine montrent qu’il faut qu’elle se sente « soutenue et appréciée ». Il en va « de leur développement social et économique, de la transmission des valeurs, de la lutte contre la criminalité et l’injustice ». Plus cette aide et ce soutien seront assurés, « plus la qualité de leur vie s’améliorera », a insisté Mgr Paglia.

Pour un monde en paix

Pour un monde « plus juste et en paix », un monde qui « prend soin de ses ressources naturelles et de son environnement, se préoccupe des plus pauvres, dans une coexistence pacifique et plus de solidarité » il faut, assure Mgr Paglia, que « les institutions politiques, religieuses, culturelles et économiques » s’unissent, « travaillent ensemble et fassent en sorte que l’origine de toute relation – c’est-à-dire la famille – soit reconnue comme telle et aidée ».

L’histoire de l’humanité, de génération en génération, et partout, montre que la famille est « la première école de vie », où l’homme apprend à « bâtir des liens ». « Si nous voulons imaginer donner plus de consistance au rêve que toutes les personnes puissent devenir une famille, il faut partir de là », a souligné le représentant du Saint-Siège, rappelant que ce rêve « est la raison d’être » des Nations unies. Et de conclure : « Oui, avec Amoris laetitia, le pape François offre « un autre morceau de la mosaïque qui permet de réaliser le rêve de tous les peuples du monde, chacun selon sa propre identité : devenir une famille et vivre en paix ! ».

Article traduit de Vatican Insider par Isabelle Cousturié 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]