Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce que j’ai demandé à Dieu avant mon mariage avec un non-croyant

Partager

J’ai accepté un pari : L’aimer pour deux.

J’ai rencontré mon mari il y a 28 ans. Tous deux alors âgés d’une vingtaine d’années, nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre.

En tant que croyante et pratiquante, cela faisant déjà un certain temps que je demandais à Dieu de m’offrir une personne qui ne m’éloigne pas de mes convictions. Il en fut ainsi. Je ne lui ai jamais demandé d’être croyant, juste qu’il ne me sépare pas du Seigneur.

Avant de me marier, j’ai réfléchi au fait qu’il ne soit pas chrétien. Il a accepté de se marier à l’Église, et que nos futurs enfants soient élevés dans la foi chrétienne (nous avons aujourd’hui trois enfants, tous sont baptisés et ont reçu leur première communion).

Marcher seule sur les pas du Seigneur

J’ai accepté cette croix de vivre le chemin de la foi dans la solitude au sein du mariage, en m’engageant à aimer Dieu pour deux : pour lui et pour moi.

Il est parfois difficile de vivre sa foi seule, lorsqu’à la messe je vois des couples ensemble, ou lorsque je pense au fait que nous ne pouvons pas prier ensemble, et que nous ne pouvons pas partager l’intimité de la prière…

L’espoir des cœurs 

Mais tout ceci, je l’offre à Dieu pour qu’Il le transforme en une grâce pour toute notre famille,  pour qu’avec ma prière Il transforme les cœurs de mon mari et de mes enfants, pour qu’enfin ils fassent l’expérience de Dieu.

Je me sens encouragée à l’idée de suivre la volonté de Dieu et d’être la personne qui porte la lumière de la foi dans ma famille, tel un apostolat permanent, tout en priant toujours pour que d’autres trouvent la foi à leur tour.

Nous sommes une famille de croyants et de non-croyants. En tant que tels, nous sommes plus immergés dans le monde, nous vivons en conjuguant des points de vue différents. La liberté de chacun est respectée, tout comme le sont les croyances.

La prière est primordiale

Dieu a aussi fait que ma foi soit plus forte, puisqu’Il a mis entre mes mains cette grande mission, et a exaucé le vœu que j’avais formé dès le début de mon cheminement : qu’il ne m’éloigne pas de mes croyances.

Ma foi me donne confiance en Dieu, et au moment qu’Il considérera opportun, Il touchera leur cœur. Mais pour y parvenir, Il a besoin de mes prières. « Rien sans Toi, rien sans nous ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]