Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Le Royaume-Uni nous montre le chemin !

web-brexit-vote-out-leon-neal-afp-ai.jpg

AFP

Corentin Le Fur - publié le 24/06/16

Quels seraient les avantages à sortir de l'Europe ? Corentin le Fur nous explique.

La raison aura donc fini par l’emporter sur les peurs ! Alors que depuis plusieurs semaines, les apôtres du maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne ont redoublé d’imagination à coups d’arguments toujours plus anxiogènes (la palme du ridicule revenant sans aucun doute au président du Conseil Européen Donald Tusk, ce dernier ayant osé prétendre qu’un Brexit pourrait sonner la fin de la civilisation occidentale. Rien que ça !), les britanniques ne se sont pas laissés impressionner et ont voté en faveur de la sortie de l’UE à près de 52 % !

Ne plus être pieds et poings liés au budget européen

Mais pourquoi ce vote ? Une expression d’obscures aspirations chauvines comme disent certains ? Absolument pas ! Les sujets de sa gracieuse Majesté ne sont nullement europhobes ou repliés sur eux-mêmes. Ils sont simplement pragmatiques ! Ils ne veulent plus continuer à participer au budget européen avec une contribution nette annuelle de 8,5 milliards d’euros alors que cet argent leur permettra d’engranger à l’horizon 2030 près d’un point de PIB. Ils ne veulent plus davantage de la bureaucratie et des nombreuses normes et directives souvent absurdes issues chaque année du « Machin » européen qui ne servent au final qu’à étouffer l’esprit entrepreneurial fidèle à nos amis anglo-saxons ! Et surtout, ils ont parfaitement compris que des États comme la Suisse ou la Norvège réussissent remarquablement en dehors de l’UE via des accords plus souples de libre échange.

Un long processus de sortie

En un mot, le Royaume-Uni a bien compris que les inconvénients de l’UE actuelle dépassent de loin ses avantages (et encore ils ont eu la lucidité de ne pas adopter l’euro) et que le moment était venu de passer des paroles aux actes et de nous montrer le chemin ! Effectivement le processus de sortie sera long et accompagné de nombreuses négociations qu’il nous faudra observer attentivement pour nous en inspirer afin de permettre à la France, à son tour, de reprendre son destin en main.

C’est pour l’ensemble de ces raisons que je salue ce vote historique qui va dans le bon sens et marque probablement le début d’une réaction en chaîne salvatrice qui permettra, sur les ruines d’une UE à bouts de souffle et en panne, de reconstruire un véritable projet européen recentré, probablement confédéral, avec une application stricte du principe de subsidiarité et qui fonctionnera sur la base de coopérations libres !

L’UE se meurt, vive l’Europe libre !

Tags:
Brexitgrande bretagne
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement