Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Medjugorje : « La danse du soleil » n’était pas une hallucination

© Mate T. Vasilj / ...your local connection / Flickr
https://www.flickr.com/photos/whltravel/5370275639

The Hill of Podbrdo is the place where the Medjugorje events started. It is on this hill that Our Lady first appeared to six children back in 1981. Ever since then the hill is known as the Apparition Hill. Along the steep, rocky path that leads from the houses there are 15 bronze reliefs which represent the joyful, sorrowful and glorious mysteries of the Rosary.

 

The Statue of Our Lady, Queen of Peace, at the top of the hill, was placed there for the 20th anniversary of the apparitions and it marks the Apparition Site.

---------

Podbrdo je mjesto samih početaka međugorskih događanja. Na ovom brdu se Gospa prvi put ukazala djeci davne 1981. godine. Od tada je ovo brdo poznato kao Brdo ukazanja. Uz kamenu, strmu, stazu koja vodi sve od kuća, nalazi se 15 brončanih reljefa koji predstavljaju radosna, žalosna i slavna otajstva krunice.

 

Kip Gospe, Kraljice mira, postavljen je na vrhu brda za dvadesetu godišnjicu ukazanja, te označava mjesto prvih ukazanja.

 

(By Mate T. Vasilj)
Partager

Et ce sont des scientifiques qui le disent !

Une émission italienne très populaire La Storia siamo Noi (« L’Histoire, c’est nous », en français), a récemment diffusé un reportage sur le petit village de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, où la Vierge serait apparue à de très nombreuses reprises depuis le 24 juin 1981 à six jeunes enfants (à l’époque des adolescents entre 10 et 16 ans, devenus aujourd’hui des pères et mères de famille).

Le programme a été diffusé il y a un mois. En plus de raconter l’histoire des apparitions et de rapporter les témoignages des « voyants », l’émission affrontait également la question sous un angle scientifique, passant en revue les travaux de toutes les commissions de spécialistes qui ont étudié et étudient toujours ces personnes durant leurs prétendues « extases » de ces trente dernières années.

Toutes sont arrivées aux mêmes conclusions (Medjugorje Scientific Investigation et Scientific Research on Medjugorje visionaries), résumées par l’un d’entre eux, le docteur Luigi Frigerio : « Cette documentation montre assurément qu’il n’y a aucune fraude, ni tromperie ou pathologie, et cette altération de la conscience ne trouve pas d’explication scientifique sur le plan naturel ». Il est rejoint dans ses propos par Giorgio Gagliardi, psychophysiologue et psychothérapeute. Également titulaire d’une chaire à l’École Européenne de psychothérapie et d’hypnose (AMISI) de Milan et membre du Centre d’études parapsychologiques de Bologne, il exclut « tout type de fraude ou tromperie consciente ».

La danse du soleil

Medjugorje serait également théâtre d’étranges phénomènes dans le ciel. Certains témoins parlent même d’une « danse du soleil inhabituelle » montrant l’astre en question grossir et diminuer comme les battements d’un cœur. Le 18 mars 2010, la troupe de La Storia Siamo a tenté de filmer « l’étrange soleil » mais n’y est pas parvenue, la lumière gênant les prises. En revanche, la stupeur des spectateurs autour est manifeste. La journaliste, Elisabetta Castana, réaffirmera plusieurs fois l’immense stupeur suscitée ce jour-là.

Un physicien du CNR a aussitôt été sollicité sur place, Valerio Rossi Albertini, arrivé à Medjugorje avec une caméra à haute définition équipée de filtres spéciaux. Mais le phénomène ne s’est plus répété. Néanmoins, le ciel, au-dessus des collines, s’est retrouvé strié de bandes lumineuses. Le physicien a expliqué : « Nous avons filmé pendant deux jours mais n’avons observé aucun phénomène anormal. Plus qu’astrale, l’explication pourrait être de nature météorologique. Quant aux collines environnantes, effectivement, il se passe quelque chose de particulier. Mais nous n’avons fait qu’analyser les réactions oculaires. Il nous faut d’autres preuves ». Il faudrait expliquer la coïncidence qui fait, qu’en ce point précis de la terre, il survient ces phénomènes météorologiques rares et particuliers.

« La danse du soleil »  de Medjugorje

Certains ont parlé d’une suggestion collective, ce que réfute Fausta Marsicano, psychothérapeute présente durant le phénomène solaire. Elle répond : « Je peux exclure un phénomène de suggestion collective. On peut parler de perception synchronisée. Et puis il n’y avait aucun lien d’empathie entre nous ». Étant donné que le phénomène des prétendues apparitions mariales dure toujours, l’Église catholique, prudente, ne s’est pas encore exprimée de manière définitive. Le 17 mars 2010, à la demande des évêques de Bosnie, le Saint-Siège avait mis en place une commission internationale spéciale chargée d’étudier ces phénomènes. Après quatre ans d’enquêtes, les résultats sont passés aux mains de la congrégation pour la doctrine de la foi.

Le Pape serait prêt à statuer. Il n’y a plus qu’à attendre sa décision face à un phénomène dont l’ampleur et les fruits, il faut le reconnaître, ne peuvent laisser indifférent.

Article traduit de l’édition italienne d’Aleteia par Isabelle Cousturié 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]