Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Victime d’un grave accident de la route, elle se retrouve face au Christ

Natalie Saracco © Philippe Leroux
Natalie Saracco © Philippe Leroux
Partager

"Cette rencontre n'a pas été une fin mais un nouveau départ."

Et le monde n’en a pas conscience…
Plus j’avance dans ma rencontre personnelle avec son Sacré-Cœur, plus j’ai l’impression d’assister à un rendez-vous amoureux manqué avec le Seigneur qui a donné sa vie sur la Croix pour nous et qui continue de se donner dans l’Eucharistie. Nous avons d’un côté ce Dieu qui nous aime à la folie et d’un autre nous qui mourrons de ne pas nous savoir aimés : c’est comme un rendez-vous amoureux manqué entre Dieu et les hommes.

Le Seigneur vous a-t-Il investie d’une mission particulière avant de vous faire revenir sur Terre ?
Je ne sais pas si l’on peut exprimer les choses ainsi… Quand je L’ai vu souffrir, je Lui ai dit, dans un cœur à cœur entre nous deux : « Seigneur, quel dommage de rendre l’âme maintenant… J’aimerais revenir sur Terre pour consoler ton Sacré-Cœur et témoigner de ton Amour pour mes frères ! ». Mais je ne savais pas sous quelle forme ni comment. C’était comme un cri du cœur ! Jésus ne m’a pas pour ainsi dire investie d’une mission mais au moment précis où je Lui ai dit cela, je me suis retrouvée dans un autre lieu céleste. Quand le Christ dit que nous serons jugés sur l’Amour envers nos frères, ce n’est pas de la littérature !

Quel était ce lieu ?
Le tribunal céleste, l’heure de notre jugement à tous. Saint Paul en parle mais je ne l’avais pas encore lu à l’époque et quand je suis tombée dessus, j’ai poussé un cri ! Dieu est infini dans sa Miséricorde mais c’est un Dieu juste : Mère Teresa ne sera pas jugée de la même façon qu’une canaille… et heureusement ! Sachant que c’est Lui seul qui juge et non pas nous, il y aura sans doute de grandes surprises au Ciel…

Et pourquoi Dieu vous l’a-t-Il montré ?
Je ne m’étais jamais posé la question… Peut-être pour me donner un aperçu de sa Miséricorde. Elle est insondable et n’a aucune limite, si ce n’est notre libre arbitre. Personne ne peut nous couper de Dieu à part nous-même. Même si on Le refuse, Il est toujours là, prêt à nous accueillir comme le père du fils prodigue qui attend les bras tendus alors que son fils n’est pas encore revenu. Le Seigneur a sans doute voulu me faire réaliser que cette fameuse justice divine et ce Jugement dernier existent. Notre passage sur Terre est grave dans le sens où on y joue notre Éternité dans notre réponse à l’Amour de Dieu. Nous devons non seulement Lui dire que nous L’aimons mais aussi être des vecteurs et des passeurs de son Amour auprès de nos frères… et cela n’est jamais acquis.

Propos recueillis par Mathilde Rambaud

"Pour ses beaux yeux" de Natalie Saracco © Salvator

Pour ses beaux yeux de Natalie Saracco. Éditions Salvator, 2016, 18 euros.

Natalie Saracco dédicacera son ouvrage Pour ses beaux yeux ce jeudi 23 juin à partir de 18 h 30 au Forum 104 (104 rue de Vaugirard 75006 Paris).
Plus d’informations sur l’événement Facebook

Pages: 1 2 3

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]