Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’identité de Jésus et la nôtre

© Waiting For The Word CC
Partager

"Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ?" (Lc 9, 20).

Cette question essentielle de Jésus se retrouve dans les trois évangiles synoptiques, mais Luc est le seul qui précise que Jésus priait. « Un jour, Jésus priait à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : “Pour la foule, qui suis-je ?” » (Lc 9, 18).

Luc montre souvent Jésus qui prie à l’écart. Il en a besoin pour vivre, pour continuer sa mission jusqu’au bout. Ce cœur à cœur avec Dieu, qu’Il nomme Abba, l’immerge dans son identité profonde de Fils où Il est un avec le Père. Ce dialogue d’amour le confirme dans son être de Verbe fait chair, reçu du Père : « Tu es mon Fils bien-aimé en qui je mets tout mon amour ».

À la fin de son oraison, Jésus fait un sondage d’opinion auprès des siens. Il leur demande ce que la foule pense de lui. Les apôtres répondent : Jean Baptiste, Élie, un prophète ressuscité. Et de leur poser l’ultime question qui crée du sens : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? ».

Il y a ici deux questions. « Et vous, que dites-vous ? » C’est-à-dire : qui êtes-vous ? Quel est le sens de votre existence ? Que comprenez-vous de vous-mêmes et de la vie ? Et puis : « Pour vous, qui suis-je ? ». À partir de la compréhension de votre propre existence, quelle connaissance avez-vous de moi ? Comment êtes-vous là pour moi ?

Jésus ne s’attend pas à une réponse abstraite qui relève d’un savoir intellectuel, mais ce que je pense de lui à partir de mon existence concrète. En me reliant au mystère que je suis, je peux mieux répondre au mystère qu’est Jésus, vrai Dieu et vrai homme. Il me renvoie à mon devenir humain, créé à l’image de Dieu et appelé à ressusciter avec le Christ. Ce que je sais de Jésus me permet de mieux savoir qui je suis et quel sens je donne à ma vie et à ma mort. Lire la suite sur le blogue de Jacques Gauthier

Tags:
jesus
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]