Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

JR, le magicien de la pyramide du Louvre

L’œuvre de JR à la Pyramide du Louvre © Dina Morin
Partager

L’artiste a encore frappé avec son installation monumentale.

Ces dernières semaines, les parisiens et les touristes ont trouvé un nouveau spot pour faire leurs selfies et pour cause ! JR a accompli un défi de taille : faire disparaître la pyramide du Louvre. Grâce à sa technique de collage photographique, l’artiste a recouvert l’une des faces du monument d’un trompe l’œil en noir et blanc représentant le pavillon Sully, habituellement caché par la pyramide de verre.

Une installation qui questionne l’architecture

Par cette intervention, JR relance un sujet qui n’a pas fini de faire débat : quelle place accorder à l’architecture contemporaine face à l’architecture ancienne ? Comment trouver un juste équilibre entre le passé et le présent ? Son installation rappellera à certains toutes les querelles et les critiques les plus vives engendrées lors de la construction de la pyramide en 1989 par Ieoh Ming Pei. Près de trente ans ont passé et le monument de verre figure désormais parmi les œuvres les plus prisées des visiteurs du Louvre ! L’artiste confie que ce travail lui permet de transmettre des histoires passées pour mieux comprendre le présent et trouver des échos avec notre époque.

Les photographes en herbe, désireux de prendre un cliché de l’œuvre dans sa totalité, vont devoir faire preuve de patience. Seul un point de vue permet d’admirer l’installation dans son ensemble tandis que les autres angles viendront la déconstruire !

L’œuvre de JR à la pyramide du Louvre © Dina Morin
L’œuvre de JR à la Pyramide du Louvre © Dina Morin
L’œuvre de JR à la pyramide du Louvre © Dina Morin

Un artiste énigmatique

Mais finalement, qui est JR ? que sait on de lui ? pourquoi est-il si connu aujourd’hui ?

Un petit gabarit, des lunettes de soleil, un chapeau noir et des initiales qui ont fait le tour de la planète, ce photographe issu de la culture du street art est bien mystérieux. Né en 1983, ce trentenaire a su charmer son public en prenant possession de l’espace public. En 2008, il décide par exemple d’intervenir à Morro da Providencia, l’une des favelas les plus dangereuses de Rio de Janeiro. JR habille l’extérieur de la favela de photos gigantesques de visages et de regards de femmes afin de rendre hommage à celles qui sont trop souvent victimes de violence.

Avant cela, l’artiste avait investi la banlieue parisienne avec le projet Portrait d’une génération : muni d’un objectif 28mm, il avait réalisé des portraits plein cadre à visage découvert de jeunes de la cite, juste après les événements survenus en banlieue à l’automne 2005. L’année suivante, il part avec l’artiste Marco réaliser la plus grande exposition de photographie du monde. Des portraits de Palestiniens et d’Israéliens sont collés face à face, dans des formats monumentaux des deux côtes du mur de séparation. Le duo souhaite ainsi contribuer à une meilleure compréhension de ces deux peuples. S’en suivent toute une série de projets au Kenya, à New York et même à Shangai. JR est lancé, le public est réceptif et son œuvre se placarde partout, jetez-y un coup d’œil !

L’œuvre de JR à la pyramide du Louvre © Dina Morin
L’œuvre de JR à la Pyramide du Louvre © Dina Morin
L’œuvre de JR à la pyramide du Louvre © Dina Morin

 

Informations pratiques:

Lieu : Pyramide du Louvre

Date : du 25 mai au 27 juin 2016

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]