Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 juin |
Saint Martial de Limoges
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

L’icône russe qui révèle le mystère de la Trinité

5dd740ef58da2a440b67d29a59423ac9.jpg

Philip Kosloski - publié le 11/06/16 - mis à jour le 14/06/22

Nulle part et à aucune époque de l’Église, l’on ne trouve une méditation aussi dense sur le mystère de la Trinité.

Pour l’Église orthodoxe russe, représenter la Sainte Trinité dans l’art a fait l’objet de maintes controverses pendant le dernier millénaire. Même si le concile de Nicée, en 787, a autorisé la représentation artistique de Dieu, l’Église orthodoxe russe n’appréciait toujours pas les images populaires de Dieu le Père et Dieu le Saint-Esprit. Voici ce qu’on peut lire dans le texte du Grand Concile de Moscou (1667) à ce sujet :

« Il est tout à fait absurde et inconvenant de peindre sur les icônes le Seigneur Sabaoth (c’est-à-dire le Père) avec une barbe blanche, ayant le Fils monogène dans son Sein avec une colombe entre Eux deux, car personne n’a jamais vu le Père dans sa Divinité, et le Père n’a pas de chair […] et le Saint Esprit n’est pas en substance une colombe, mais Dieu. »

L’insondable mystère du Dieu trinitaire

Les responsables de l’Église orthodoxes sentaient que l’homme à barbe grise et la colombe ne pouvaient pas rendre justice à l’insondable mystère du Dieu trinitaire. Au lieu de ces images de Dieu répandues partout, ils ont alors choisi l’icône d’Andreï Roublev comme la bonne façon de représenter le Père, Fils et Saint-Esprit.

Pour ceux qui sont en dehors de la tradition orthodoxe, l’icône russe est difficile à décrypter et, à première vue, elle ne semble pas représenter la Sainte Trinité. La scène centrale de l’icône est tirée du livre de la Genèse (18, 1-8), lorsqu’Abraham accueille trois étrangers sous sa tente :

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour. 

Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre. 

Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur. 

Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre. 

Je vais chercher de quoi manger, et vous reprendrez des forces avant d’aller plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! ». Ils répondirent : « Fais comme tu l’as dit ». 

Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit : « Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris la pâte et fais des galettes ». 

Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer. 

Il prit du fromage blanc, du lait, le veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d’eux, sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient.

Semblables mais différents

L’icône d’Andreï Roublev dépeint cette scène avec trois anges, qui se ressemblent étrangement, assis autour d’une table (la table d’Abraham). Au fond, on aperçoit la demeure d’Abraham ainsi qu’un chêne (le chêne de Mambré) qui se dresse derrière les trois invités. Alors que l’icône représente cette scène de l’Ancien Testament, Roublev a utilisé l’épisode biblique pour faire une représentation visuelle de la Trinité conforme aux directives strictes de l’Église orthodoxe russe.

Le symbolisme de l’image, très complexe, est destiné à résumer les croyances théologiques de l’Église en la Sainte Trinité. Tout d’abord, les trois anges sont d’aspect identique, correspondant à la croyance en un Dieu unique en trois Personnes. Cependant, chaque ange porte un vêtement différent, donnant à penser que chaque Personne de la Trinité est distincte. Semblables mais différents. Le fait que Roublev représente la Trinité en utilisant des anges rappelle aussi la nature de Dieu qui est pur esprit.

HOLY-TRINITY-CH410437A.jpg

Les anges sont représentés de gauche à droite dans l’ordre selon lequel nous professons notre foi dans le Credo : Père, Fils et Saint-Esprit. Le premier ange porte un vêtement bleu, symbolisant la nature divine de Dieu, recouvert d’une tunique pourpre, signe de la royauté du Père.

Le second ange, qui nous est le plus familier, porte les vêtements habituels de Jésus dans l’iconographie traditionnelle. La couleur pourpre symbolise l’humanité du Christ, tandis que le bleu céleste indique sa divinité. Le chêne derrière l’ange nous rappelle l’arbre de vie dans le jardin d’Eden, ainsi que la croix sur laquelle le Christ a sauvé le monde du péché d’Adam.

Le troisième ange porte un vêtement bleu (signe de divinité) et une tunique verte. Le vert, couleur de la vie, indique la terre et la mission de renouveau, de renaissance, du Saint Esprit. Le vert est aussi la couleur liturgique portée à la Pentecôte dans la tradition orthodoxe et byzantine. Les deux anges sur la droite de l’icône ont la tête légèrement inclinée vers le troisième, illustrant le fait que le Fils et l’Esprit proviennent du Père.

Au centre de l’icône, se trouve une table qui ressemble à un autel. Sur celle-ci est posée une coupe ou calice d’or qui contient la tête du veau tué par Abraham pour ses invités et l’ange central semble bénir le repas. Le tout nous rappelle le sacrement de l’Eucharistie.

La Trinité restera pour toujours un mystère 

L’icône n’est pas la présentation la plus directe de la Sainte Trinité, mais l’une des représentations les plus profondes jamais produites. Elle reste dans les traditions orthodoxe et byzantine comme la principale manière de représenter le Dieu trinitaire. L’icône, très appréciée aussi dans l’Église catholique romaine, est fréquemment utilisée par les catéchistes pour enseigner le mystère de la Trinité.

La Trinité est un mystère et le restera toujours tant que nous serons sur la terre. Cependant, il nous est parfois donné un aperçu de la vie divine de Dieu, et l’icône de Roublev nous permet l’espace d’une seconde d’y jeter un coup d’œil.

Les plus belles représentations de la Sainte Trinité :

Tags:
ÉgliseicôneRussieTrinité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement