Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Grégor Puppinck décroche le prix Humanisme chrétien 2016

© DR
Partager

Une récompense qui couronne l’ouvrage de l’essayiste.

Une belle reconnaissance pour Grégor Puppinck et le Centre Européen pour le Droit et la Justice (ECLJ)  dont il est le directeur : son essai intitulé  « la famille les droits de l’homme et la vie éternelle » (éditions l’homme nouveau) vient d’être honoré du prix humanisme chrétien 2016.

En moins de 100 pages l’essayiste propose une analyse de l’évolution de nos sociétés européennes, mettant en exergue leur projet humaniste « dégénéré en une postmodernité individualiste et nihiliste ».  Il déplore dans le même temps la destruction des fondements d’une société chrétienne et dénonce l’utilisation des droits de l’homme destinés à libérer l’individu à l’égard de toute morale.

Le Prix Humanisme chrétien est attribué depuis 2004 par un jury franco-suisse constitué de membres de l’AEES (association d’éducation et d’entraide sociale) et de l’AES (Académie d’éducation et d’études sociales). Ce prix récompense un ouvrage accessible au plus grand nombre « et répondant aux valeurs de tradition sociale et d’humanisme chrétien » (site de l’AES).

Le Prix sera remis le 18 novembre à Paris.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]