Aleteia

Vivez des JMJ « hors norme » avec L’Arche

13 mai 2016 : Visite surprise du pape François dans la communauté du Chicco, administrée par l'Arche, qui accueille des personnes handicapées. Ciampino, Rome, Italie. © ServizioFotograficoOR/CPP/CIRIC
13 mai 2016 : Visite surprise du pape François dans la communauté du Chicco, administrée par l'Arche, qui accueille des personnes handicapées. Ciampino, Rome, Italie. "Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. Soyez l’expression vivante de la bonté de Dieu ; bonté dans vos visages, bonté dans vos yeux, bonté dans votre sourire, bonté dans votre accueil chaleureux" Bienheureuse Mère Teresa © ServizioFotograficoOR/CPP/CIRIC
Partager
Commenter

Accompagner des jeunes un peu différents, mais tout aussi enthousiastes ? On dit oui !

Partir aux JMJ… Oui. Mais avec qui ? L’Arche, en partenariat avec les associations À Bras Ouverts, l’OCH, Foi & Lumière et HandAmitié, propose aux jeunes de 18 à 30 ans des JMJ « hors norme » aux côtés de jeunes personnes en situation de handicap mental.

Croyants ou non, ayant déjà participé aux JMJ ou pas, connaissant ou non le milieu du handicap, les participants sont attendus pour un programme adapté au rythme de chacun : visites culturelles dans Cracovie, excursion à Wadowice (ville natale de Jean-Paul II), soirée festive et concert de BeWitness (groupe de musique chrétienne), ateliers créatifs et ludiques, activités sportives, rencontres avec des témoins du Moyen Orient…

La première place dans l’Église

Le but de cette aventure est de « permettre aux personnes avec un handicap de vivre ces JMJ« , indique Christian Petiteau, de la communauté de Lille, et co-responsable de l’organisation de la route des JMJ Hors-Norme de L’Arche&Co. Mais plus profondément, « nous croyons que les personnes avec un handicap sont porteuses d’un message particulier sur la miséricorde de Dieu ». « La place de ces personnes est première dans l’Église. Nous répondons d’ailleurs à la demande du Vatican que L’Arche propose une formule adaptée pour les JMJ. »

« Nous nous situons “hors norme”, à la périphérie de l’Église. Nous ouvrons la porte à des gens de tous les horizons, cultures et religion », ajoute Christian Petiteau. « C’est à la fois modeste et audacieux. On est dans la culture des paradoxes. »

Joyeux et sans complexes, les jeunes de L’Arche auront une place particulière dans ces JMJ. Ils auront des places réservées dans les espaces pour personnes en situation de handicap, mais seront aussi présents dans les espaces non réservés « pour être au milieu de toute la jeunesse ».

« On nous a demandé de construire un mime sur la Samaritaine pour le grand rassemblement du jeudi pour l’arrivée du Pape », déclare le responsable. De plus, la communauté de l’Isle-sur-la-Sorgue fournira peut-être les deux millions d’hosties pour la grande messe du dimanche. La proposition est encore à l’étude.

Chaque personne avec un handicap ne sera jamais seul, toujours accompagnée d’une personne qu’elle connaît. Les jeunes qui s’inscriront à la route Hors-Norme rejoindront un binôme ou iront dans des services divers. Ils pourront ainsi vivre pleinement l’expérience de vie commune que propose L’Arche. 1 000 personnes sont attendues, dont 300 en situation de handicap.

« Les personnes en situation de handicap sont des personnes magiques »

Le groupe sera accompagné par Mgr Daucourt. Évêque émérite de Nanterre depuis 2013, il a été accompagnateur de L’Arche pendant de nombreuses années dans l’Oise. « C’est un évêque qui a un don particulier pour faire des catéchèses pour les personnes en situation de handicap », explique Christian Petiteau.

« Cela nous remet en place sur les chemins de la foi et de l’amour car l’Évangile est simple d’accès. Ces personnes nous le rappellent qu’il est important de le recevoir avec le cœur et dans les gestes tout simples du quotidien et non pas qu’avec la tête ! », avait confié Mgr Daucourt (à radio Notre Dame, le 31 mars 2016).

La vie à L’Arche

Les communautés de L’Arche sont des lieux où vivent et travaillent ensemble des personnes en situation de handicap mental et ceux qui les accompagnent, assistants salariés ou volontaires dans le cadre du Service Civique. Ils font l’expérience d’une vie fraternelle entre personnes d’origine sociale, culturelle, et religieuse différentes.

« Les personnes en situation de handicap sont des personnes magiques, elles t’apportent des choses que personne ne t’aurait apporté », témoigne Julie, volontaire à L’Arche.

Aujourd’hui présente dans près de 40 pays, L’Arche a été fondée en 1964 par Jean Vanier, persuadé que ces personnes, comme toute personne humaine, ont avant tout besoin d’être aimées et qu’on croie en elles.

« La rencontre vraie est décapante », assure Jean Vanier. « Partager des moments avec les plus fragiles de notre société est source de transformation et de joie. J’espère que beaucoup d’entre vous pourront participer aux JMJ avec L’Arche, et être des témoins pour l’Église et le monde. »

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]