Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 08 mars |
Saint Jean de Dieu
home iconSpiritualité
line break icon

La vie de saint Dimas, le bon larron, entre légende et vérité

La rédaction d'Aleteia - Publié le 02/06/16

Le 12 octobre, nous fêtons le bon larron. Cet heureux coupable peut nous en apprendre beaucoup sur le repentir et la miséricorde.

Selon l’une des légendes populaires les plus anciennes du christianisme, le bon larron crucifié aux côtés du Christ, s’appelait Dimas. Il serait né dans une caverne de voleurs, fils du chef de la bande et, encore tout petit, il avait contracté la lèpre. Toujours selon la légende, durant la fuite en Égypte, la Sainte Famille avait trouvé refuge dans cette grotte pour passer la nuit. Le lendemain matin, la femme du chef de bande lava son petit garçon  avec la même eau que la Vierge Marie avait utilisée pour laver l’Enfant Jésus – et la lèpre disparut aussitôt.

Cependant, le petit garçon devint un voleur comme son père. Finalement arrêté à l’âge adulte, il fut conduit à Jérusalem et condamné à mort par Ponce Pilate. C’est alors que Dimas put voir le Seigneur portant sa Croix et crucifié à côté de lui. Il se rendit à la grâce de Dieu et proclama cet acte de foi et d’amour qui sera enregistré à jamais dans l’Évangile ; un geste de foi qui lui valut la promesse la plus sublime du Fils de Dieu.

« Aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis »

En fait, il s’agit de la seule information historique sur cet homme connu sous le nom du « Bon Larron ». Si tout son passé reste un mystère que l’imagination pieuse a cherché à peindre avec la légende rapportée ci-dessus, son avenir éternel est une certitude de foi !

Sur l’épisode spécifique narré dans l’Évangile, saint Augustin, docteur de l’Église, fait ce commentaire : « si l’Évangile nous fournit l’exemple d’un pécheur converti au moment de sa mort, c’est pour nous empêcher de tomber dans le désespoir ; et, afin que nous ne présumions pas de la Miséricorde de Dieu, cet exemple est le seul qui nous soit proposé ».

Tags:
crucifixionpassionrepentir
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Bérengère Dommaigné
Tibo InShape récidive avec une vidéo chez les sœurs de Boulaur
2
Arthur Herlin
En Irak, le pape François bouscule les lignes
3
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – « L’Irak restera toujours avec moi dans m...
4
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
5
La rédaction d'Aleteia
Rencontre d’Ur : la belle prière des enfants d’Abraha...
6
NEWBORN
Mathilde de Robien
Dix prénoms féminins dérivés de Joseph
7
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement