Aleteia

« Bureaucrates de la foi » ou « pasteurs de miséricorde » ?

©M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC
12 mars 2016 : Le pape François, parlant avec de jeunes prêtres lors de la troisième audience jubilaire. Vatican, Rome, Italie. March 12, 2016: Pope Francis is talking to young priests during the Jubilee of Mercy celebrations in St. Peter's Square, at the Vatican.
Partager
Commenter

Le Jubilé pour les prêtres et séminaristes commence, avec messe et retraite aux côtés du Pape.

Après le jubilé des Diacres le week-end dernier, place au jubilé des Prêtres et des séminaristes du monde entier qui ont interrompu leurs activités pastorales ou études pour rejoindre Rome par milliers et se ressourcer autour du Pape du 1er au 3 juin. Le Saint-Père a prévu pour eux deux rendez-vous majeurs : une retraite spirituelle, toute la journée de demain, et une grand messe, le lendemain, 3 juin, place Saint-Pierre, en la fête du Sacré-Cœur – instituée il y a 160 ans – et Journée mondiale de prière pour la sanctification des prêtres.

Le Pape toujours avec eux

Le pape François « donne beaucoup de conseils pratiques aux prêtres, connaît bien les aspirations, les peines, les souffrances et les joies qui sont dans leurs cœurs », c’est donc avec « beaucoup de joie » qu’il leur ouvrira une fois de plus son cœur de « Bon pasteur », a déclaré sur les ondes de Radio Vatican, Mgr Jorge Carlos Patron Wong, secrétaire pour les séminaires de la Congrégation pour le clergé. Un seul thème « Le prêtre, ministre de la Miséricorde » pour trois méditations en trois lieux différents : basilique Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-murs.

Pour les ressourcer

Durant ces trois journées, chaque prêtre ou séminariste est invité à se concentrer sur l’Amour miséricordieux du Père, un Amour qui « transfigure, change, remue et comble de joie » dont « ils sont les premiers bénéficiaires » et qu’ils doivent prendre le temps de « contempler » pour le rendre au quintuple en le répandant autour d’eux. « C’est une fois de plus une grande occasion pour nous renouveler, pour sentir à nouveau sur nous cette bonne odeur du Bon Pasteur, la partager avec notre peuple, pour recevoir l’Esprit Saint et renouveler nos forces, notre courage, notre enthousiasme et  être plus proches de tous », a expliqué Mgr Patron Wong. Une occasion de plus pour leur rappeler qu’ils ne sont pas des « bureaucrates de la foi », mais des « pasteurs de miséricorde ».

Lors de sa visite pastorale à Florence, en novembre dernier, le Pape avait appelé à un nouvel « humanisme chrétien, populaire, humble, généreux, heureux », à « l’image de Don Camillo, le célèbre curé de Giovanni Guareschi », commentait par la suite notre confrère de la rédaction italienne d’Aleteia, Gelsomino Del Guercio. Le prêtre du troisième millénaire, selon François, doit être « ouvert à tous les hommes, confesseur, et évangélisateur patient », un pasteur avec l’odeur des brebis » sur lui. Au cours de la messe chrismale, le 24 mars dernier, il invitait encore les prêtres à ne pas avoir peur « d’exagérer » dans leur miséricorde, un domaine où le Seigneur, a-t-il rappelé, « exagère toujours » et qu’ils doivent imiter.

Et ce n’est pas fini…

Mais après ces trois jours, le jubilé des Prêtres ne s’arrêtera pas là. Au diapason de Rome, le Sanctuaire de Lourdes en organisera un les 4 et 5 juillet prochains. Cette fois-ci sous forme de colloque international intitulé « Le prêtre, témoin de la miséricorde » et présidé par le cardinal Stella, Préfet de la Congrégation pour le clergé.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]