Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Contempler en musique le mystère de la Miséricorde

Partager

Pablo Martinez chante "Bienvenida tu misericordia".

« Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde.
Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut.
Miséricorde est le mot qui révèle le mystère de la Sainte Trinité.
La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre.
La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie.
La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché. »

Extrait du dernier album Estás de Pablo Martinez, Bienvenida tu misericordia n’est pas seulement une chanson, mais le fruit d’une rencontre. La rencontre avec la bonté infinie d’un Dieu qui se montre proche de l’homme et de tous ses besoins.

Le jubilé de la Miséricorde

Pablo Martinez, musicien et professeur de théologie, accueille la miséricorde et nous invite à faire de même. Comme il le dit si bien « Ce dont nous avons besoin face à la violence dans le monde d’aujourd’hui, c’est de la présence miséricordieuse de Dieu qui vient, qui sauve, qui pardonne et qui nous rachète. Cette chanson, dans sa simplicité, a été écrite pour nous aider à faire l’expérience de l’amour miséricordieux de Dieu. »

En continuant avec la bulle d’indiction du Jubilé de la Miséricorde du pape François, Misericordiae Vultus :

Pour être capable de miséricorde, il nous faut donc d’abord nous mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Cela veut dire qu’il nous faut retrouver la valeur du silence pour méditer la Parole qui nous est adressée. C’est ainsi qu’il est possible de contempler la miséricorde de Dieu et d’en faire notre style de vie. […] Miséricordieux comme le Père, c’est donc la « devise » de l’Année Sainte.

Dieu toujours à nos côtés

Dans la miséricorde, nous avons la preuve que Dieu nous aime. Il se donne tout entier, pour toujours, gratuitement et sans rien demander en retour. Il vient à notre secours lorsque nous l’invoquons. Il est beau que la prière quotidienne de l’Église commence avec ces paroles : « Mon Dieu, viens me délivrer ; Seigneur, viens vite à mon secours »(Ps 69, 2). L’aide que nous implorons est déjà un premier pas de la miséricorde de Dieu. Il vient nous sauver de nos faiblesses au quotidien. Son aide consiste à rendre accessible sa présence et sa proximité. Touchés jour après jour par sa compassion, nous pouvons nous aussi devenir compatissants envers les autres.

En union avec les paroles du Pape et les notes de Pablo Martínez, accueillons la miséricorde de Dieu !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]