Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

« Découvrez comment j’agis dans votre cœur »

Partager

Lettre ouverte signée de la Troisième personne de la Trinité.

Par cette lettre toute simple je veux me rendre plus présent dans votre vie et vous aider à découvrir comment j’agis dans votre cœur. Trop de chrétiens se contentent encore de prier le Saint-Esprit seulement quand ils doivent prendre une décision importante… ou passer un examen difficile ! Or, si ta vie chrétienne, cher lecteur, mérite d’être appelée vie spirituelle, c’est qu’elle est une vie suscitée et soutenue par l’Esprit.

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, j’habite en toi ?
Tu es un enfant de Dieu, si bien que le Père t’accorde exactement  le même don qu’il a fait à son Fils bien-aimé. Il ne cesse de m’envoyer à toi, moi qui suis le baiser perpétuel du Père à ses enfants. Tu es mon temple vivant. C’est pourquoi, tu dois bien veiller sur toi, dans tous les sens du mot. Et aussi, sur les autres.

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, je te divinise ?
Ma présence en toi est dynamique, transformatrice. Par moi, le Père te fait participer de “la nature divine” (2P 1, 4), te communique sa propre vie  (Cf. Jn 3, 3-5). Cette transformation de ton être profond te rend “agréable au Père” et capable de lui plaire en vérité.

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, je te purifie ?
Pourquoi as-tu réellement besoin de te renouveler, de te convertir, de te purifier ? Parce que tu ne vis pas toujours en enfant de Dieu, comme tu devrais. Je te purifie en t’aidant à reconnaître ta véritable culpabilité devant Dieu (Cf. Jn 16, 8-10). J’adoucis ton cœur pour que tu ne t’enferres pas dans ton orgueil. Je guéris tes blessures et je renouvelle le fond de ton cœur. Les sacrements sont d’authentiques bains de jouvence qui t’invitent à te laisser rajeunir. Te souviens-tu de cette prière, tirée de la liturgie de l’Église, avec laquelle tu me demandes : “Baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé, lave ce qui est souillé, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé”.

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, je te stimule ?
Je suis au commencement de ta foi. Paul disait aux Corinthiens : “personne n’est capable de dire : « Jésus est Seigneur » sinon dans l’Esprit Saint”(1 Cor 12, 3). Jésus disait aussi à ses apôtres que personne ne peut aller à Lui sans être conduit par le Père. Autrement dit, sans l’Esprit que le Père t’envoie pour qu’il te projette vers son Fils Jésus. Je suis au commencement de ton espérance. Paul exhortait ainsi  les Romains : “Que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint” (Rm 15, 13). Grâce à moi, tu peux vivre intensément l’instant présent et affronter, vaincre les tentations quotidiennes et fréquentes de la vanité, le découragement, l’inquiétude ou l’angoisse.

Je suis aussi au commencement de ta charité, de ton amour. Grâce à moi, tu peux aimer le Père de tout ton cœur et t’offrir à Lui. Grâce à moi tu peux aimer Jésus-Christ et aimer tes frères, avec le cœur même de Dieu, avec ce “cœur nouveau ” que tu demandes à Dieu de te donner. Enfin, je suis aussi au commencement de ta conduite morale. Grâce à moi, tu peux vivre les Béatitudes évangéliques. Tu peux vivre quelques-uns de ces fruits (de l’Esprit Saint), dont parle Paul : “amour, joie, paix, tolérance, amabilité, bonté, foi, douceur et maîtrise de soi ” (Gal 5, 22-23).

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, je t’aide à prier ?
Je suis, de manière toute particulière, l’inspirateur de ta vie de prière, car “nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables” (Rm 8, 26). Lorsque tu pries, je t’aide à m’accueillir comme le don que le Père te fait par son Fils Jésus. Ta prière devient alors ouverture à l’amour du Père. Et tu te laisses envahir par la source d’eau vive qui vient du Père et passe par son Fils Jésus. Quand tu pries, je t’aide à te laisser mener par  l’élan du Fils envers le Père, qui te fait répéter avec amour et confiance : “Abba ! Père !”. Au plus profond de ton être je m’unis à ton cœur afin que tu puisses crier : “Abba ! Père!”. Lorsque tu pries, je t’invite à m’accueillir comme celui qui vient combler ton cœur et le régénérer. Et aussi comme celui qui te mène au Père.

Savais-tu que moi, l’Esprit Saint, je te stimule avec mes dons ? Perçois-tu, tout au fond de ton cœur, mon impulsion ?
Paul disait aux Romains : “tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.” (Rm 8,14). Si tu le perçois et que tu le ressens, tu comprendras que tu n’as nul besoin de ramer à la force de tes poignets pour avancer vers Dieu : le Vent souffle dans les voiles de ta vie. La tradition catholique appelle “dons” (de  l’Esprit Saint) ces voiles qui, toutes déployées, te permettent de profiter pleinement de mes invitations et suggestions. Ces dons sont aussi des radars, des antennes très fines qui te permettent de capter de nouveaux messages. Cela suppose que tu dois rester à l’écoute de mes enseignements intérieurs qui se révèlent seulement à des cœurs très simples et qui sont persuadés de n’avoir aucun mérite. Le silence de la prière t’y aidera.

As-tu expérimenté un jour d’être « frappé » par un passage de l’Évangile avec une force puissante ?  
C’est moi qui aie fait résonner dans ton cœur ces paroles de Jésus, que ta mémoire avait gravées sans guère leur accorder de l’importance…

Connais-tu mes dons ?
Rappelle-toi ce que disait le prophète Isaïe : “Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur” (Is 11, 1-2).

* Avec la crainte filiale je veux que tu découvres ta condition de créature dans le besoin. Que tu expérimentes la béatitude des pauvres en esprit. Qu’elle te remplisse de simplicité. Que tu désires éviter tout ce qui offense la tendresse infinie de Dieu envers toi.

*Avec la piété filiale je veux que tu avances vers Dieu avec simplicité et confiance. Sans aucune crainte et rempli de joie.

*Avec le conseil je veux que tu apprennes le discernement spirituel, à voir ce que tu dois faire pour plaire à Dieu. À savoir accompagner les autres dans leur recherche de Dieu.

*Avec la force je veux te communiquer l’énergie même de Dieu afin que tu saches mener ton combat quotidien, en cherchant à faire la volonté de Dieu. Avec elle, tu sauras vivre et affronter toutes les difficultés.

*Avec la science je veux que tu apprennes à voir l’action de Dieu dans le monde, dans la nature et dans les évènements de l’histoire. Et aussi que tu découvres sa providence agissant dans le monde et dans ta vie.

*Avec l’intelligence je veux que tu comprennes mieux les mystères de Dieu. Que tu saches lire et interpréter les messages d’amour de Dieu. Que tu parviennes à la Vérité. Dieu désire que tu découvres son amour à travers le grand libre de la Nature et de l’Histoire, mais aussi et surtout dans les livres de la Bible.

*Avec la sagesse je veux que tu goûtes la saveur de Dieu : “Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur” (Psaume 34 (33), 9). Dieu veut que tu goûtes au plus profond de ton cœur la joie d’être envahi par moi.