Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Redécouvrez l’hymne fantastique « Were You There »

Partager

Et ce tournage mémorable pour la chanteuse Andrea Thomas !

The Vigil Project est de retour avec leur troisième vidéo pour nous aider à entrer dans ce moment saint de l’année, dans la veillée et la prière. Contrairement aux autres chansons de la série, qui sont toutes originales, la sélection de cette semaine est un hymne connu : Were you There.

En tête à tête avec Jésus

La chanson a été arrangée par Shawn Williams, qui joue du piano dans la vidéo, et par Kevin Terry, au violoncelle. Shawn raconte à ce propos : « Le projet voulait offrir une nouvelle approche à l’hymne populaire Were you There. Nous voulions qu’en écoutant la chanson, même au milieu des ténèbres, le public puisse ressentir qu’il y ait encore un lointain espoir. »

Andrea Thomas, la chanteuse vedette, nous a parlé de son expérience durant le tournage de la vidéo : « Je me souviens quand nous avons filmé la chanson … c’était en direct et les caméras filmaient. Pendant un instant, lorsque que je chantais cette chanson, j’ai oublié où je me trouvais. Je me souviens que je chantais comme si je me tenais au pied de la croix. Il n’y avait que moi et Jésus. »

Voilà ce qu’elle veut offrir aux spectateurs : cette « rencontre personnelle ». La chanson nous est si familière qu’il est facile de la chanter sans vraiment réfléchir aux paroles. Mais la chanson est censée être personnelle ; elle se veut être une rencontre, une réponse à cet événement salvifique que nous appelons le Vendredi saint. Le compositeur écrit : « Parfois, ça me fait trembler ». La chanson nous invite et nous appelle à la faire devenir notre propre prière devant le Seigneur.

La souffrance de la Passion

La chanson va également au cœur de l’énigme de la souffrance. « Elle souligne la réalité de la souffrance et de la douleur, soit physique qu’émotionnelle », dit Andrea. « Nous savons que la souffrance et la douleur ont une valeur seulement à la lumière de la Résurrection, mais nous n’en sommes pas encore là. Et combien de fois, dans la vie, nous nous sentons ainsi ? Parfois, tout ce que nous pouvons faire, c’est amener cette souffrance au pied de la croix et avoir confiance en Jésus. »

Pour en savoir plus sur The Vigil Project, cliquez sur leur site, où vous pourrez rencontrer le groupe, regarder les vidéos et commander les sept chansons de la série à l’avance.