Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconActualités
line break icon

Les habitants de Lesbos prient et partagent leur nourriture avec les réfugiés

De Agostini/Getty Images

Youssef Moussa - Publié le 19/05/16

Une tradition héritée du saint patron de l'île : l’Archange saint Michel !

L’île grecque de Lesbos était auparavant connue comme destination touristique. Son nom est aujourd’hui associé à la crise des réfugiés, aux camps et aux visites des leaders politiques et spirituels. L’île est également célèbre pour la foi de sa population qui se rend à l’église et n’épargne pas ses efforts pour aider les réfugiés malgré des ressources limitées. Cette île de 80 000 habitants célèbre la fête de son saint patron, l’Archange Michel de Mantamados.

L’île abrite un monastère portant le nom du saint patron. On y trouve une incroyable icône qui attire l’attention par l’allure grave de l’Archange Michel, ses grands yeux noirs, son impressionnante épée et ses ailes d’argent doré.

Pirates et massacre de moines

L’histoire de cette icône remonte à l’époque où des pirates musulmans envahirent le monastère et massacrèrent tous les moines à l’exception d’un d’entre eux qui avait eu le temps de se cacher sur le toit de l’église. Tout à coup, le moine effrayé vit l’ombre de l’Archange Michel qui agitait son épée et repoussait les envahisseurs.

Le moine survécut et voulut montrer son respect au saint patron. Il prit de la poussière qu’il mélangea avec le sang de ses confrères tués pour faire une statue du saint tant que cette vision était encore bien présente dans sa mémoire.

La fête de l’Archange Michel est organisée le troisième dimanche suivant la Pâques grecque orthodoxe. Ce jour-là, les fidèles abattent un taureau et préparent un plat traditionnel à base de jambon et de blé appelé Kistik. La veille de la fête, des gens provenant des quatre coins de l’île se rendent au monastère dès le petit matin afin d’exprimer leur respect envers le saint pour ce miracle et demander son intercession.

« Nous avons honte mais nous sommes impuissants face à cette crise »

Cette année, de nombreux réfugiés accueillis sur l’île ont participé au pèlerinage vers le monastère et ont été invités à manger avec les habitants et à prier avec eux. Gryegos, un habitant de Lesbos, nous a dit qu’il était très heureux de partager de la nourriture avec les réfugiés et de prier avec eux, avant d’ajouter : « Nous savons très bien ce qu’ils traversent. Nous avons souffert comme eux dans le passé et nous avons honte mais nous sommes impuissants face à cette crise ».

Fady, un jeune Syrien arrivé sur l’île il y a un mois a déclaré : « Tout cela me rappelle les fêtes spirituelles que nous célébrions dans notre village. Je remercie les habitants de Lesbos de partager leur nourriture avec nous et de nous faire sentir chez nous. Et j’espère revenir sur l’île un jour quand je ne serai plus un réfugié ».

Tags:
îles de lesbosLesbosréfugiés chrétienssaint michel
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement