Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En images. Grégory Turpin en tournage dans la Drôme

Tournage du clip de Grégory Turpin dans la cathédrale Saint-Apollinaire de Valence © Aurélien Tournier
Tournage du dernier clip de Grégory Turpin © Aurélien Tournier
Partager

Le décor est planté, au chœur de la cathédrale Saint-Apollinaire de Valence.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Le nouvel album de Grégory Turpin Changer de vie sera disponible dans les bacs le 3 juin prochain. C’est dans ce contexte que l’artiste tournait ces derniers jours deux clips dans le département de la Drôme. Le décor de l’un d’eux a d’ailleurs été planté en plein chœur de la cathédrale Saint-Apollinaire de Valence. « Le réalisateur, Damien Boyer, est originaire de ce département. Il m’a montré quelques clichés et nous avons choisi de tourner ici. Cette église romane est très belle. Pourquoi une église ? C’est aussi un lieu de vie, pour plusieurs générations. Il y a des baptêmes, des enterrements, mais aussi des mariages, des concerts, etc. », explique Grégory Turpin. Même si l’artiste auteur-compositeur vit à Paris, il n’en reste pas moins originaire de l’Ariège. Une raison de plus quant au choix de ce lieu. « C’est vrai que je travaille à Paris. Mais j’aime la province et j’avais aussi envie de sortir de Paris et de montrer d’où je viens », poursuit-il.

L’engagement d’un chrétien

« L’idée du clip est simple, c’est d’amener le spectateur à vivre dans l’intimité du chanteur », souligne encore Grégory Turpin. Concrètement, c’est un véritable appartement miniature qui a été installé au cœur de l’édifice religieux, avec son lit, sa table, sa bouilloire ou encore ses murs et ses fenêtres. Le scénario se veut encore quelque peu secret mais l’équipe de tournage a distillé quelques anecdotes. « Nous avons utilisé un drone. Au terme du clip, on se rend compte qu’en fait, nous sommes dans une église. Ce plan majestueux dévoile la beauté de l’édifice », poursuit l’artiste.

L’accès à la cathédrale avait été laissé libre et les quelques fidèles que nous avons rencontrés étaient plutôt conquis par l’idée, heureux de voir une jeunesse s’investir. « On attend d’un chrétien qu’il soit engagé », indique Grégory Turpin. L’idée générale de son prochain album. Une partie des royalties de l’artiste sera d’ailleurs reversé à quatre associations : Fraternité en Irak, l’Arche, l’Ordre de Malte et les Projets Rosalie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]