Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Adam LaRoche renonce à 13 millions de dollars pour son fils

© Hannah Foslien/Getty Images/AFP
MINNEAPOLIS, MN - JUNE 24: Adam LaRoche #25 of the Chicago White Sox celebrates a solo home run against the Minnesota Twins during the second inning of the game on June 24, 2015 at Target Field in Minneapolis, Minnesota. Hannah Foslien/Getty Images/AFP
Partager

Choisir entre sa carrière ou sa famille, le joueur de baseball a fait son choix.

Peu d’athlètes professionnels renonceraient à un contrat de 13 millions de dollars garantis, mais c’est exactement ce qu’a fait en début de semaine Adam LaRoche, le joueur de Chicago White Sox. Après une belle carrière de 15 saisons, LaRoche a pris une retraite anticipée lorsqu’il a été confronté à un « désaccord fondamental » avec le vice président des White Sox, Ken Williams.

Sa famille avant-tout

LaRoche a expliqué cette décision soudaine dans une déclaration publiée lundi. « Ken Williams m’a récemment conseillé de réduire significativement le temps que mon fils passe au club. Puis, il m’a été demandé de ne pas l’amener au stade. J’ai bien sûr exprimé mon mécontentement face à cette décision qui modifiait l’accord que nous avions conclu avant que je ne signe avec White Sox. J’ai dû prendre une décision. Choisir mon équipe et ma carrière ? Ou, choisir ma famille ? »

Jusque-là, LaRoche avait eu la permission d’amener régulièrement son fils Drake âgé de 14 ans au club. Il venait si souvent qu’on lui avait donné un casier juste à côté de celui de son père. Pendant l’entraînement, Drake faisait des courses pour l’équipe ou des petits boulots de nettoyage.

Le devoir d’un père

Dans une interview à ABC News, LaRoche a expliqué que son premier travail était d’être un père et qu’il ne voulait pas que sa carrière prenne le dessus. Il a déclaré : « Nos enfants vont suivre nos pas, dans le bon ou le mauvais sens. Et nous avons là un petit, tout petit moment pendant lequel nous pouvons les préparer à devenir les hommes qu’ils seront. Et je ne veux pas perdre ne serait-ce que six mois de ce temps, même pour 13 millions de dollars. »

Certains ont critiqué sa décision, disant que cette possibilité de venir avec son enfant était une « exception » et que dans la société moderne bien peu de gens pouvaient le faire. LaRoche a répondu en disant « Est-ce que tous les parents peuvent le faire ? Non. Mais pouvons-nous passer davantage de temps avec nos enfants ? Bien sûr. J’ai l’impression d’avoir passé autant de temps que possible avec Drake, et s’il devait disparaître demain, je suis sûr qu’en regardant en arrière je regretterais de ne pas avoir passé davantage de temps avec lui. »

Engagé pour la cause des enfants dans le monde

Il a également dit aux journalistes que sa décision de mettre la famille au premier rang était inspirée par Dieu. LaRoche est un fervent chrétien qui n’a pas honte de vivre sa foi. Récemment, LaRoche et Blaine Boyer, le lanceur des Brewers, ont passé 10 jours en novembre dans les bordels d’Asie du Sud-Est, avec une caméra cachée, effectuant un travail souterrain pour tenter de sauver les esclaves sexuelles mineures.

LaRoche a déclaré à ABC News qu’avoir des enfants est l’une des raisons pour lesquelles il est fermement opposé au trafic d’enfants. « Je pense qu’avoir un enfant, le fait d’avoir mes deux enfants, notamment ma fille de 12 ans, fait qu’il m’est impossible de ne pas me dire “Et si c’était ma fille ?” »

LaRoche ne regrette nullement d’avoir renoncé à 13 millions de dollars et remercie ses parents de lui avoir enseigné qu’il y a des choses plus importantes dans la vie que l’argent ou le succès.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.