Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

À lire quand l’Église te fait souffrir

shutterstock_376742503.jpg

Qumran2.net - publié le 10/05/16

"Par toi sont arrivés tant de scandales et cependant tu m'as fait comprendre la sainteté..."

Découvrez des extraits du précieux texte de Carlo Carretto (1910, † 1988), membre de la congrégation catholique des Petits Frères de Jésus, conduit au désert sur les traces du Père de Foucauld à l’appel du Christ.

Ô Église

Ô Église, combien tu m’apparais contestable, et cependant combien je t’aime ! Combien tu m’as fait souffrir et cependant combien je te dois ! Je voudrais te voir détruite, et cependant j’ai besoin de ta présence. Par toi, sont arrivés tant de scandales, et cependant tu m’as fait comprendre la sainteté. Je n’ai rien vu au monde de plus obscurantiste, de plus compromis, de plus faux, et je n’ai rien touché de plus pur, de plus généreux, de plus beau. Que de fois j’ai eu le désir de te fermer au nez la porte de mon âme, et que de fois j’ai prié pour mourir entre tes bras qui offrent toute sécurité.

L’Église est celle du Christ

Je ne puis me libérer de toi parce que je suis toi, même si je ne suis pas complètement toi. Et puis, où irais-je ? En construire une autre ? Je ne pourrais la construire qu’avec les mêmes défauts, car ce sont les miens que je porte en moi. Et si je la construis, elle serait mon Église et non celle du Christ.

L’autre jour, un ami a écrit dans un journal : “Je quitte l’Église parce qu’avec son engagement envers les riches, elle n’est pas crédible”. Il me fait de la peine ! Ou c’est un sentimental sans expérience et je l’excuse ; ou c’est un orgueilleux qui se croit meilleur que les autres. Aucun d’entre nous n’est crédible tant qu’il est sur cette Terre… La crédibilité n’est pas des hommes, elle est seulement de Dieu et du Christ.

L’Église composée de pécheurs

L’Église a le pouvoir de me donner la sainteté, et elle est composée complètement, du premier jusqu’au dernier, de purs pécheurs, et quels pécheurs ! Elle a la foi toute-puissante et invincible de renouveler le mystère eucharistique et elle est composée d’hommes faibles qui marchent à tâtons dans l’obscurité et se battent chaque jour contre la tentation de perdre la foi. Elle porte un message de pure transparence et est incarnée dans une pâte sale, comme est sale le monde.

Elle parle de la douceur des maîtres, de leur non-violence, même si dans l’Histoire elle a envoyé des armées étriper les “infidèles” et torturer des hérésiarques. Elle transmet un message de pureté évangélique et cherche argent et alliances avec les puissants.

Ceux qui rêvent de choses distinctes de cette réalité montrent qu’ils n’ont pas compris l’homme. Parce que ceci est l’homme, tel que l’Église visible le voit, dans sa méchanceté, et en même temps son courage invincible que la foi en le Christ lui a donné et que la charité du Christ lui fait vivre.

Lorsque j’étais jeune, je ne comprenais pas pourquoi Jésus, malgré le reniement de Pierre, l’a voulu comme chef, son successeur, le premier Pape. Aujourd’hui cela ne me surprend plus et je comprends de mieux en mieux qu’avoir fondé l’Église sur la tombe d’un traître, d’un homme qu’effrayaient les commérages d’une servante, était un avertissement perpétuel pour maintenir chacun de nous dans l’humilité et dans la conscience de sa fragilité

Dieu est plus grand que notre faiblesse

Non, je ne quitte pas l’Église fondée sur un roc aussi faible, car j’en fonderais une autre sur la pierre encore plus faible que je suis.

Je dirais, en pensant à l’Église et à ma pauvre âme, que Dieu est plus grand que notre faiblesse… Ce qui compte, c’est la promesse du Christ, c’est le ciment qui unit les pierres, qui est l’Esprit Saint. Seul l’Esprit Saint est capable de faire l’Église avec des pierres qui n’ont pas été taillées comme nous…

Et le mystère est là. Ce mélange de bien et de mal, de grandeur et misère, de sainteté et de péché qu’est l’Église, au fond c’est moi… Chacun d’entre nous peut sentir avec des frissons et avec une joie infinie que ce qui se passe dans la relation Dieu-Église est quelque chose qui nous appartient intimement. En chacun de nous résonnent les menaces et la douceur avec laquelle Dieu traite son peuple d’Israël, l’Église…

Mais peut-être qu’il existe une chose encore plus belle. L’Esprit Saint, qui est l’Amour, est capable de nous voir saints, immaculés, beaux, même alors que nous sommes déguisés en vauriens et adultères. Le pardon de Dieu, quand il nous touche, rend transparent Zachée, le publicain, et immaculée Marie Madeleine, la pécheresse. Comme si le mal n’avait pas pu atteindre la profondeur la plus intime de l’homme. Comme si l’Amour avait empêché de laisser pourrir l’âme éloignée de l’amour…

En ceci Dieu est véritablement Dieu, autrement dit le seul capable de faire “les choses nouvelles”. Parce que peu importe qu’Il fasse les cieux et la terre nouveaux, il est plus nécessaire qu’il “renouvelle” nos cœurs.

Et ceci est le travail du Christ…

Dans le corps vivant de Son l’Église.

Tags:
CatholiquesSaints
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement