Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En images. La prestation de serment des nouveaux gardes suisses

© Antoine Mekary / ALETEIA
Les nouveaux gardes suisses lors de leur prestation de serment au Vatican le 6 mai 2016
Partager

Les 23 hallebardiers ont juré "de servir fidèlement, loyalement et de bonne foi " le pape François et ses successeurs.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Au lendemain de la cérémonie du vendredi 6 mai au Vatican, le pape François a reçu samedi matin l’ensemble des gardes suisses et leurs proches, pour leur exprimer ses remerciements pour leur service, leur disponibilité et leur fidélité au Saint-Siège.

« Il est beau de voir des jeunes comme vous qui consacrent certaines années de leur vie à l’Église, notamment au Successeur de Pierre : c’est une occasion unique pour croître dans la foi, pour expérimenter l’universalité de l’Église, pour faire une expérience de fraternité », a insisté François.

Le Pape a développé ces trois thèmes, tout d’abord « croître dans la foi », en invitant les gardes suisses à profiter du temps passé à Rome, « au cœur de la chrétienté, comme une opportunité pour approfondir l’amitié avec Jésus et cheminer vers le but de toute vraie vie chrétienne : la sainteté ».

Un témoignage évangélique serein et joyeux

Ensuite, « expérimenter l’universalité de l’Église » car Rome est un carrefour de pèlerins. « Vous avez ainsi la possibilité de toucher du doigt la maternité de l’Église qui accueille en elle-même, dans sa propre unité, la diversité de tant de peuples, a précisé François. Vous pouvez rencontrer des personnes de diverses langues, traditions et cultures, mais qui se sentent frères parce que partageant la foi en Jésus-Christ. Cela vous fera du bien de découvrir leur témoignage chrétien et de leur offrir en retour un témoignage évangélique serein et joyeux. »

Enfin, faire une expérience de fraternité, « être attentifs les uns aux autres pour vous soutenir dans le travail quotidien et pour vous enrichir réciproquement(…) et affronter avec un esprit généreux les petits et grands devoirs du service quotidien, en témoignant de la gentillesse et d’un esprit d’accueil, d’altruisme et d’humanité envers tous ».

En plus des gardes suisses et de leurs proches, ont assisté à ces discours les principaux responsables politiques de la Suisse, parmi lesquels le président de la Confédération helvétique, Johann Schneider-Ammann, que le Pape avait reçu individuellement deux heures plus tôt.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]