Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

L’excellence au service des personnes

img_1884-e1461666543158.jpg

Herveline Urcun - publié le 04/05/16

Au cœur de la Garenne-Colombes, une école prépare une douzaine d'élèves au service de la personne, une belle école de vie en perspective.

L’École du Service à la Personne, c’est d’abord une belle histoire. Celle de la rencontre de deux intuitions similaires. D’abord en Suisse, celle d’une mécène qui crée un fonds de dotation dans un but bien précis : former des jeunes filles au soin et au service à la personne, plus particulièrement celui des personnes âgées. Parallèlement, à celle de l’Association du Service à la Personne, créée en 2013, qui cherche à mettre sur pied une formation similaire. La conjugaison de ces deux intuitions est renforcée par la mise en place par l’Éducation Nationale du bac professionnel ASSP, Accompagnement Soins et Service à la Personne en 2011.

Toutes les conditions étaient alors réunies pour la création de cette école et ce projet fou s’est réalisé avec une fluidité impressionnante, comme le raconte si bien Marie Kollen, directrice adjointe en charge du développement. Au bout de quelques mois d’efforts et de démarches, l’École du Service à la Personne ouvre ses portes en 2014. Lors de l’inauguration, les proches de la mécène n’ont de cesse de rappeler que si elle avait été encore avec nous, elle aurait été fière, c’est exactement l’école qu’elle voulait.

img_1913.jpg
Les lycéennes à l'École du Service à la Personne © ESP

« La non-mixité leur permet de se concentrer uniquement sur leur formation »

La première rentrée s’effectue avec quatre élèves en seconde. L’année suivante, 12 élèves suivent les cours et la classe de première s’ouvre. À la rentrée prochaine, c’est la classe de terminale qui rejoindra le cursus. Ces petits effectifs font partie de l’esprit de l’école. Il s’agit d’offrir aux élèves un cadre et un accompagnement personnalisé. En plus, l’ESP s’appuie, comme le rappelle Emmanuelle Vidal, la directrice, sur deux autres piliers : « la non-mixité et la sélection des candidates sur leur motivation ». La non-mixité aurait de quoi surprendre mais la directrice explique que « les élèves ont souvent des parcours scolaires complexes et la non-mixité leur permet de se concentrer uniquement sur leur formation ». Celle-ci réclame en effet une grande disponibilité : contrairement aux idées reçues, le cursus professionnel n’est pas une voie garage, en particulier le bac ASSP. Il s’agit en effet de consacrer sa vie au service des autres, hors de question de commencer ce cursus par dépit sans le risque de passer totalement à côté de la beauté de ce travail. C’est donc la motivation des candidates qui compte pour leur entrée dans l’établissement.

Lors de leur formation, elles seront accompagnées par des professeurs qui connaissent très bien le terrain puisqu’ils exercent en dehors : médecins, infirmières, conseillères en économie sociale et familiale, diététiciennes… L’ESP a par ailleurs fait le choix de compléter le programme de l’Éducation Nationale par une formation en anthropologie.

Et c’est bien ce souci constant de former non seulement d’excellentes professionnelles mais aussi des personnes complètes qui caractérise l’ESP : suivi personnalisé, anthropologie mais aussi accompagnement spirituel par un prêtre de l’Opus Dei si les élèves le souhaitent.

Le soin que l’équipe pédagogique apporte à l’accueil et à la formation des élèves, l’excellence de l’enseignement et l’ambiance familiale de l’établissement sont ce qui distinguent l’ESP des autres formations professionnelles et font sa qualité.

ESP_300x600px4_300dpi
Portes Ouvertes le samedi 4 juin de 10h à 15h © esp-Paris

Plus d’informations sur le site de l’École du Service à la Personne ou au 0623341013

17, avenue Rhin et Danube

92250 La Garenne-Colombes

Tags:
formationpedagogie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement