Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
For Her
separateurCreated with Sketch.

Devenir maman m’a rapproché de ma mère

relation-mere-fille-740×380

© Pinterest / Maman Vogue

Maman Vogue - publié le 27/04/16

Après l'accouchement, les rôles changent, des nouveaux liens peuvent se tisser, souvent plus équilibrés.

Devenir maman à votre tour peut être chamboulant, pour vous bien sûr, mais aussi pour votre mère. Les rôles changent, des nouveaux liens peuvent se tisser, souvent plus équilibrés. Certaines trouvent un positionnement d’égal à égal avec leur mère, d’autres ont été contentes de trouver de l’affection et de l’aide quand elles en avaient besoin au début de leur maternité… Merci aux mamans pour leurs témoignages !

Je suis plus indulgente

« Les relations mère-fille ont toujours été compliquées chez moi. Mais devenir mère m’a beaucoup rapprochée de ma maman. J’avais déjà fait un gros travail de thérapie pour ajuster notre relation avant et pendant mon mariage, et pour lui pardonner ce qui m’étais trop lourd à porter. Mais je pense que le fait de donner la vie à mon tour, je me rends compte que je ne suis pas parfaite et que je fais des erreurs que mes enfants me reprocheront un jour à leur tour. Je suis plus indulgente envers elle, même si je ne suis pas d’accord ou que je ne vois pas les choses de la même façon. La maternité m’a appris à être sûre de moi, à me faire confiance, et à écouter mon instinct maternel. Ce n’est pas pour autant que je ne lui demande pas quelques conseils quand il le faut, surtout au niveau médical et para-médical par exemple. »
Anne d’U.

Ma relation est plus équilibrée

« Devenir mère m’a installée en quelques sortes à un niveau égal avec ma maman. Je ne suis plus la fille de X, mais je suis aussi la mère de X. Ma maman est du genre ultra protectrice et prend beaucoup de place dans ma vie. Alors oui, j’ai beaucoup de chance mais quelque fois trop c’est trop! Je trouve que la maternité m’a rapprochée de ma mère dans le sens où nous avons une belle relation plus équilibrée. Je m’occupe de ma fille et prends mes décisions sans lui demander toujours son avis. Ma fille me demande du temps, que je consacre naturellement moins à ma maman. Je me sens plus femme et accomplie. »
Virginie F.

Maman Vogue
Maman Vogue

C’est une très bonne grand-mère

« Oui, le fait que je devienne maman, et que ma mère devienne grand-mère nous a rapproché. Je n’avais jamais trouvé ma maman très maternelle, et je lui ai souvent reproché de ne pas me consacrer beaucoup de temps. Mais je dois reconnaitre qu’elle s’occupe beaucoup de mes enfants, et elle s’en occupe très bien ! Elle m’aide pour des conduites, des gardes lorsque j’ai un rdv de médecin, ou une sortie en journée. Je trouvais toujours ma maman épuisée de devoir gérer sa famille nombreuse, et cela m’énervais presque. Honnêtement je commence à comprendre 2 3 trucs ! Je suis ravie que mes enfants puissent avoir cette relation privilégiée avec elle, et je lui en suis très reconnaissante. Je pense que cela était important pour moi, et qu’elle l’a compris. On s’est beaucoup rapproché par mes enfants. »
Gaëlle J

Un nouveau lien s’est créé

« J’ai toujours eu une bonne relation avec ma mère, mais j’avoue que l’on s’est encore plus rapproché pendant ma grossesse. Maman a été très présente, m’a beaucoup conseillé, elle m’a couvert de cadeaux. Nous avons passé de bons moments à ouvrir les vieux albums de famille pour savoir à qui le bébé ressemblera, nous avons ressorti les vêtements que je portais bébé. Depuis, je trouve que nous sommes plus liées. Un nouveau lien familial s’est créé je trouve, et puis peut-être que le fait de devenir maman à mon tour, je me dis que ma mère vieillit elle aussi, et je suis peut-être plus douce en pensant à l’avenir. »
Sixtine de P.

Ma maman m’a vraiment parlé, nous nous sommes confié

« Ma maman est assez « psycho », je me suis toujours un peu moquée d’elle d’ailleurs. Mais elle m’a beaucoup aidé dans mes débuts de jeune maman. J’ai eu un gros baby blues après l’accouchement de mon petit garçon, je n’étais pas prête, je n’ai pas compris ce qu’il se passait, ce chamboulement intérieur, je me sentais fragile et incapable d’être mère. Ma maman est venue s’installer 15 jours chez moi (ok ce n’est pas évident pour le mari !), mais pour moi cela m’a beaucoup aidé. Elle m’a donné confiance en moi, elle m’a expliqué ce qu’il fallait faire, et pourquoi j’étais comme ça… On s’est beaucoup confié, on se disait des choses profondes que l’on ne s’était jamais jamais dit. Cet épisode est loin derrière moi maintenant, mais il m’a beaucoup marqué et il a transformé notre relation ! »
Constance G

>> Pour découvrir Maman Vogue, c’est ici !

Tags:
Maternité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour







Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement