Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconArt & Voyages
line break icon

Au large ! Voyage à Dublin pour le centenaire des « Pâques sanglantes »

Le centenaire de l'Insurrection de Pâques en Irlande © National Library of Ireland on The Commons CC

Margot Vignaud - Publié le 27/04/16

Aleteia vous emmène aux commémorations de l’Insurrection de 1916 qui a ravagé la capitale de l'Irlande (1/4).

Quand on se promène dans Dublin, les combats de la guerre d’indépendance ou les violences du conflit nord-irlandais, paraissent bien lointains. La ville est paisible, à taille humaine, égayée de nombreux pubs. Pourtant, la capitale irlandaise est toujours marquée par les conflits qu’elle a connus, principalement celui des Pâques sanglantes. Pendant 6 jours, Dublin en fut le théâtre principal. 100 ans après, il est toujours possible de revivre cette semaine d’insurrection. L’Irlande invite cette année les touristes et les locaux à marcher dans les pas de ces rebelles, héros de l’indépendance.

Le 24 avril 1916, alors que les Dublinois profitent du lundi de Pâques, jour férié dans une île majoritairement catholique, plusieurs centaines d’insurgés attaquent une dizaine de bâtiments de Dublin.

Dublin Castle, cible des affrontements

La première cible est le château de Dublin, là où réside le vice-roi d’Irlande, représentant de la couronne britannique. Mais pas question pour les rebelles de prendre le château. Entre 200 et 250 soldats y sont stationnés quotidiennement. L’objectif est d’empêcher qu’ils en sortent. 30 rebelles s’attaquent aux bâtiments alentours : le City Hall, actuel Hôtel de Ville, est le premier saisi. Du toit, les rebelles peuvent voir l’entrée du château, et elle est déserte. Ils décident alors de s’y faufiler. C’est là que tombe la première victime : un policier, James O’Bryan, qui s’oppose aux insurgés. Le château ne sera pas pris.

Picasa
Dublin Castle, la résidence du vice-roi d’Irlande © Margot Vignaud

Un peu plus loin, à 700 mètres au nord, de l’autre côté du fleuve, la Liffey, 150 rebelles prennent la Four Court, le palais de justice. Edouard Delly, jeune commandant de 25 ans, mène l’assaut. Du toit du palais de justice, il peut surveiller la gare de King’s Bridge Station. Située à l’ouest, c’est là que devraient arriver les renforts britanniques.

Au nord, les leaders s’attaquent au General Post Office, la poste de Dublin. Elle se trouve en plein cœur de la ville, sur l’actuelle O’Connell Street. De là partent tous les télégrammes. En s’en emparant, les insurgés coupent les lignes et les Britanniques d’informations. Le GPO devient leur quartier général. À 13h30, ce lundi de Pâques, Patrick Pearse, un des chefs, y proclame la République d’Irlande.

Le parc St Stephen’s Green : Un lieu stratégique

Un kilomètre au sud, le parc St Stephen’s Green est visé. 150 hommes, commandés par Michael Mallin et la comtesse Constance Markievicz, l’une des 267 femmes à s’être battue pendant les Pâques sanglantes, s’y installent. De là, les rebelles peuvent contrôler l’est de la ville et l’arrivée des Britanniques.

Picasa
Parc St Stephen Green’s pris par les insurgés de Pâques © Margot Vignaud

Jusque là, l’Insurrection est une promenade de santé pour les rebelles. Les postes ciblés tombent les uns après les autres, les soldats de la couronne opposent peu de résistance, et la population, médusée, ne réagit pas. Mais dès le lendemain, la riposte des Britanniques se fait sentir dans toute la ville… à suivre.

Tags:
Dublinirlande
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
4
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
5
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
6
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
7
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement