Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les vœux du Pape François aux juifs à l’occasion de la fête de la Pâque

Le pape François salue le rabbin et auteur argentin Abraham Skorka à l'occasion d'une entrevue au Vatican le 30 juin 2015 © AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO ©HO / OSSERVATORE ROMANO / AFP
This handout picture released by the Vatican press office, Osservatore Romano, shows Pope Francis (R) giving a hug to Argentine biophysicist, rabbi and book author Abraham Skorka during a meeting of the International Council of Christian and Jews, in the Clementine Hall at the Vatican, on June 30, 2015. AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO
- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS- / AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO / HO
Partager

Commencée ce vendredi 22 avril, la fête de Pessah, commémorant la libération des Israélites de l'esclavage en Égypte, se poursuit jusqu'au samedi 30 avril.

Le 17 janvier dernier, le pape François avait rendu visite à la communauté juive de Rome en se déplaçant jusque dans la Grande Synagogue de la ville éternelle. Le Souverain Pontife n’a pas manqué d’y faire référence dans le télégramme qu’il a fait parvenir au Grand Rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, à l’occasion du début des célébrations de Pessah, rappelant que le Tout-Puissant a libéré son peuple bien-aimé de l’esclavage pour le conduire jusqu’à la terre promise.

« Qu’Il vous accompagne cette fois encore et vous comble de ses bénédictions, qu’Il protège votre communauté et que, dans sa miséricorde, Il accorde la paix à chacun de vous. Je vous demande de prier pour moi. Et soyez assurés de mes prières à votre attention. Que le Tout-Puissant nous accorde de grandir toujours plus en amitié. »

Depuis la visite de Jean Paul II à la Grande synagogue de Rome le 13 avril 1986, une première historique, les relations entre catholiques et juifs se sont considérablement améliorées. François s’était rendu pour la première fois de son pontificat, le dimanche 17 janvier 2016, six ans après Benoît XVI, au Tempio maggiore, situé dans le quartier du ghetto, au bord du Tibre. Accompagné de Riccardo Di Segni, le Saint-Père avait alors souligné à quel points les relations entre les croyants de ces grandes religions monothéistes lui tenaient « vraiment à cœur », rappelant à cette occasion que les juifs étaient « nos frères ainés dans la foi ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]