Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconArt & Voyages
line break icon

"Être ou ne pas être ?" Une première au Vatican

AFP

Louise Alméras - Publié le 20/04/16

Représentation exceptionnelle d’Hamlet, le soir du 13 avril dernier, est une grande nouveauté dans l’histoire vaticane.

À l’initiative de l’ambassade britannique près le Saint-Siège et du Conseil pontifical de la culture, la prestigieuse troupe londonienne a joué Hamlet, prince de Danemark dans le salon d’honneur du Palais de la Chancellerie.

Hamlet, en tournée depuis deux ans

Nous fêterons bientôt les 400 ans de la mort du dramaturge anglais, le 23 avril 1616 et, à cette occasion, la compagnie théâtrale londonienne Globe parcourt le monde depuis deux ans. Le tour qu’elle a entrepris a un nom assez éloquent : « Globe to Globe ». Le Directeur artistique Dominic Dromgoole rappelle d’ailleurs l’origine de la pièce, très tôt appelée au voyage :

« En 1608, seulement huit ans après avoir été écrit, Hamlet fut représenté sur un bateau – le Dragon Rouge – au large de la côte du Yémen. Tout juste dix ans plus tard, il était largement représenté dans toute l’Europe du Nord. L’esprit de la tournée et de communiquer des histoires à de nouvelles oreilles, a toujours été primordial dans le travail de Shakespeare. Nous ne pouvions pas être plus heureux d’étendre cette mission encore plus loin. »

Au quatre coins du monde

Quand la troupe demanda au directeur du théâtre, le célèbre metteur en scène Peter Brook, ce qu’il pensait de leur tour du monde, il répondit :

« Les six mots les plus simples de la langue anglaise sont “To be or not to be”. C’est à peine s’il y a un coin de la planète où ces mots n’ont pas été traduits. Même en anglais, ce qui ne peuvent pas parler la langue reconnaîtront immédiatement le son et s’exclameront Shakespeare ! Hamlet est la plus universelle des pièces de Shakespeare. Tout le monde, jeune ou vieux, peut trouver une identification immédiate avec ses personnages, leurs douleurs et leurs interrogations. »

C’est dans cet esprit qu’il y a deux mois le drame élisabéthain avait pour décor la jungle de Calais et pour spectateurs 3 000 migrants du Moyen-Orient et d’Afrique, une halte honorable parmi les 166 pays visités. Le casting est multiethnique puisque parmi les huit comédiens un Maori néo-Zélandais, un Nigérian et une Chinoise tiennent les personnages principaux.

Shakespeare au Vatican

Et passant par ce petit État, le Vatican, ils ont permis à l’un des monologues les plus célèbres de prendre toute son ampleur et d’être reconnu en tant que tel par l’Église. « Je pense que c’est juste de dire que Shakespeare est un des grands classiques » a déclaré Mgr Paul Tighe, secrétaire adjoint du Conseil de la culture, à Radio Vatican. « Son travail est reconnu comme quelque chose qui soulève les vraies questions sur ce que signifie être un humain, sur le potentiel des êtres humains à réaliser la grandeur et en même temps sur la tragédie de la vie humaine. » Et d’ajouter qu’ « il ouvre des thèmes universels extraordinaires et je pense que dans l’ouverture de ces thèmes, même pour les gens qui ne pourraient pas être explicitement religieux, ou ne pourraient pas même être ouverts aux questions religieuses, ils sont inévitablement obligés de se confronter aux grandes questions de la signification et du but de la vie. »

La tournée ainsi placée sous le signe de l’universalité, du dialogue et de la rencontre a été appréciée au Vatican, où le message du pape François et l’année jubilaire invitent à ne pas avoir peur d’aller porter la parole chrétienne aux confins de la terre.

Tags:
shakespeareVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement