Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une église reprend vie grâce à du fil de fer

À l'intérieur de la Basilique de Siponto, à Foggia, en Italie © The blind Eye Factory, courtesy of Edoardo Tresoldi
Partager

Le sculpteur Edoardo Tresoldi a recréé en fil de fer une église paléochrétienne disparue.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Revisiter la Basilique de Siponto

Quand l’archéologie rencontre… l’art contemporain ! Ce rapprochement étonnant, c’est au tout jeune artiste, mais reconnu, Edoardo Tresoldi que nous l’a devons. Âgé de 28 ans, il a, sur demande du Ministère de la Culture en Italie, réalisé un projet d’envergure sur le site archéologique de Siponto dans le sud de l’Italie : reconstruire une basilique paléochrétienne au moyen de fil de fer. Un chantier titanesque inauguré le 12 mars dernier dont le résultat est époustouflant !

Au fil du temps

Ce site, abandonné depuis le XVIIIe siècle à cause de nombreux tremblements de terre, laisse apercevoir les vestiges de l’ancienne basilique. À l’aide de treillis métalliques, l’artiste italien a reconstitué minutieusement l’architecture de l’église au moyen de fils de fer : dômes, colonnes, tout y est subtilement recréé. Après cinq mois de dur labeur et 4500 mètres carré de fil de fer, le résultat est impressionnant ! Avec ses effets de transparence, le monument oscille entre illusion et réalité. D’une infinie finesse, la structure ressuscite de manière spectaculaire les vestiges archéologiques de la basilique de Siponto.

La nuit, le monument est encore plus extraordinaire avec les jeux de lumière qui accentue le caractère magique du lieu. On croirait presque y voir un hologramme. Bien que d’allure aérienne, la structure pèse malgré tout 7 tonnes ! Nul doute que cette architecture aux allures fantomatiques impressionnera les visiteurs !

Pour découvrir les autres réalisations de l’artiste, rendez-vous sur son site Instagram.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.