Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconArt & Voyages
line break icon

Aleteia ressuscite le code de chevalerie (2/10). Tu feras largesse à tous

Public Domain

chevalier

Arthur Herlin - Père Guillaume Soury-Lavergne - Publié le 17/04/16

"Le chevalier n'a que son cœur généreux et serviable à offrir pour changer le monde et inverser le cours de l'histoire."

À quoi peut bien ressembler le chevalier des temps modernes ? Pour répondre à cette épineuse question, Aleteia a remis au goût du jour un ancien code de chevalerie en vigueur au XIIesiècle. Ces dix commandements, à l’image du décalogue de l’Église catholique, dictaient la conduite des chevaliers désireux de cultiver les saintes vertus et d’éveiller en eux les sentiments les plus nobles. Répondant aux problématiques médiévales, un tel code peut à première vue sembler désuet ou inapproprié à l’époque moderne. Vraiment ? Largement imprégnés par la morale chrétienne, ce seront des prêtres, bien dans leur époque, qui revisiteront et réactualiseront pour vous les préceptes de ce code dont notre société moderne gagnerait beaucoup à s’inspirer. Faisons naître ensemble un nouvel esprit chevaleresque ! 

Cette semaine, l’abbé au « grand cœur » Guillaume Soury-Lavergne a médité sur le précepte suivant : 

Tu seras libéral et feras largesse à tous

Le chevalier des temps modernes ne peut rien avoir de moins comme idéal que la sainteté. L’objectif n’est pas de se calquer sur le monde, de suivre le sens du courant ou des modes passagères… Le chevalier se souvient avec humour – et lucidité – que le poisson qui suit le courant de la rivière est le poisson mort !

Il sait bien qu’un des traits marquants de notre génération est celui de la « mondanité », cette attitude mortifère qui conduit à « rentrer dans le rang » sans oser témoigner du Christ et de son Évangile, à jouer au « caméléon » en société et à complaisamment frétiller dans les eaux troubles de la superficialité.

Las ! Le chevalier au grand cœur ne peut tolérer ce qui, dans sa vie, ne fait pas « l’âme grande », confronté aux pirouettes politiques, aux opportunismes de tous bords et aux calculs qui s’étalent quotidiennement dans les médias jusqu’à la nausée, il n’a que son cœur généreux et serviable à offrir pour changer le monde et inverser le cours de l’Histoire. Fort de son baptême, il sait, à la suite de Bernanos, que « dans les affaires de Dieu, la suprême ressource c’est le sacrifice des âmes consacrées ».

Pour mettre fin à la spirale idéologique stérile de ceux qui pensent que parce qu’ « ils ont parlé, ils ont agi », le chevalier moderne se fait une gloire de donner sa vie aux autres, réellement. Il n’est pas bon et généreux « en esprit »: il l’est simplement, pauvrement, concrètement. Pour lui, offrir sa vie n’est pas un beau programme mais c’est la substance même de son existence quotidienne : il offre sa vie en aidant les autres par les moyens qui sont les siens, il offre sa vie en perdant du temps pour Dieu dans la prière, il offre sa vie pour l’épouse qu’il a choisie entre toutes.

À la suite de Jésus, il veut les aimer « jusqu’au bout », sachant bien qu’ « il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ». Sa prière est aussi celle qui illumine le cœur et transporte l’âme de chaque scout :

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux, À Vous servir comme Vous le méritez À donner sans compter, À combattre sans souci des blessures, À travailler sans chercher le repos, À nous dépenser, sans attendre d’autre récompense, que celle de savoir que nous faisons Votre Sainte Volonté.

Il puise dans l’exemple des saints l’expression de la plus généreuse libéralité, car eux ont beaucoup plus agi qu’ils n’ont parlé. Et c’est dans la vie de la petite sœur Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face que se résume toute son existence : « Aimer c’est tout donner et se donner soi-même ».

Tags:
chevaleriecode de chevaleriehonneurprécepteréglesaint louisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement