Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En images. Inauguration en grande pompe à Marcilhac-sur-Célé

IMG_2654

© Marcilhac-sur-Célé

© Marcilhac-sur-Célé

Abbaye de Marcilhac-sur-Célé - publié le 15/04/16

Dimanche 10 avril, les grandes orgues de Marcilhac-sur-Célé ont été bénites par Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors.

C’est un événement sans précédent qui s’est déroulé dimanche dernier dans le paisible village de Marcilhac-sur-Célé (Lot). Pour la première fois dans l’histoire millénaire de l’abbaye, un orgue a retenti. « Plus tard, vous vous souviendrez Monseigneur, de l’orgue de votre première messe à Marcilhac. Un instrument sacré restauré par le facteur d’orgue, Gérard Bancells, et qu’une paroisse anglaise a eu la grande générosité de nous confier », déclarait l’abbé Guillaume Soury-Lavergne, curé de la paroisse de Cajarc, avant de remercier les Amis de l’église Saint-Pierre de Marcilhac pour leur travail acharné et les 880 donateurs de tous horizons. Plus de 400 personnes avaient fait le déplacement au fond de cette vallée verdoyante.

C’est l’aboutissement d’une mobilisation incroyable qui a permis de récolter plus de 90 000 euros de dons. Le père Guillaume Soury-Lavergne n’a pas hésité à donner de sa personne pour sauver ce magnifique édifice d’une ruine annoncée : saut en parachute et bientôt plongée souterraine, tous les défis sont relevés pour permettre à cette belle dame de passer les prochains siècles en souffrant un peu moins des affres du temps. Grâce à une communication hors pair et hors du commun, le père Guillaume a sensibilisé les collectivités territoriales à sa cause. L’abbaye doit bénéficier dès cet été d’une première tranche de restauration et sur les dix prochaines années, le représentant de Martin Malvy a annoncé que ce sont plus de 3 millions d’euros qui seront consacrés à la sauvegarde de l’édifice.

« C’est l’Église qu’on aime et à laquelle on a envie d’appartenir ! »

Les retombées vont bien au-delà du cultuel : la fréquentation du village de Marcilhac a été multiplié par six et le boulanger est plus que ravi des initiatives du père Guillaume ! « On sent qu’on fait partie d’une aventure ! », explique Pierre, un jeune enthousiaste. « Ici c’est dynamique, c’est vrai, c’est l’Église qu’on aime et à laquelle on a envie d’appartenir ! On se sent presque fier de connaître l’abbaye de Marcilhac-sur-Célé. »

Dimanche, certains venaient de loin pour assister à l’événèment et parfois même de l’étranger comme le maestro Giorgio Revelli qui a donné le concert inaugural. « L’année dernière j’ai vu l’appel du père Guillaume pour sauver l’abbaye. J’ai dit à ma femme : “Je dois y aller”. J’ai pris mon clavecin et je suis parti donner un concert à Marcilhac. C’est pour moi un honneur de donner le concert inaugural », confie le maestro de renommée internationale venu pour l’occasion directement de Taggia en Italie.

L’évêque en personne, organiste lui même, n’a pas hésité à la fin du concert à jouer un morceau sur ce nouvel instrument de belle facture. Et s’il fallait une preuve de plus de cette journée bénie entre toutes, le ciel fut d’un bleu éclatant alors que la pluie était prévue ! Que ceux qui l’ont manquée ne s’affolent pas, l’excellent réalisateur Clément Burali avec sa société Tolosa Production était présent, il promet un DVD dans les jours à venir.

L’abbaye attend désormais pour cet été de nombreux jeunes bénévoles qui viendront l’animer. Les inscriptions sont toujours ouvertes sur le site Internet de l’abbaye.

Tags:
BénédictionMarcilhac-sur-Céléorgue
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement