Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconÉglise
line break icon

Quand François trolle Eddy Mitchell

© TED ALJIBE/AFP - Move Movie / Archives du 7eme Art / Photo12

Alexandre Meyer - Publié le 12/04/16

"Pas de boogie woogie avant la prière du soir", vraiment ?

Amoris Laetitia, née en 2016, va-t-elle donner un bon coup de vieux à l’une des plus célèbres chansons de Monsieur Eddy, notre crooner national : « Pas de boogie woogie » ? À la lecture des points qui composent l’exhortation apostolique du Pape François, aucun doute n’est permis : oui, le tube d’Eddy Mitchell paru sur l’album Sur la route de Memphis en 1976 est condamné à tourner jusqu’à la fin des temps sur les platines de Nostalgie en souvenir d’un lointain passé à jamais révolu.

Quarante ans séparent les deux textes et pourtant le problème demeure dans l’esprit des jeunes sur le point de partir en surprise partie / boom / rally / soirée / boîte de nuit / club (rayez les mentions inutiles selon votre millésime) : peut-on coucher avant le mariage ?

Exégèse comparée de cet inoubliable témoignage de la chanson française et d’une théologie morale catholique trop longtemps incomprise, mais aujourd’hui transfigurée.

Le pape a dit que l’acte d’amour Sans être marié, est un péché. Cette nouvelle il me faut l’annoncer À ma paroisse : je suis curé.

Père Eddy, je t’arrête une minute dans ton envolée lyrique. Le Pape a-t-il vraiment dit cela ?

« Je rappelle que d’aucune manière l’Église ne doit renoncer à proposer l’idéal complet du mariage, le projet de Dieu dans toute sa grandeur » (307). Bon il l’a dit, un point pour toi.

« Cependant, de notre prise de conscience relative au poids des circonstances atténuantes – psychologiques, historiques, voire biologiques – il résulte que “sans diminuer la valeur de l’idéal évangélique, il faut accompagner avec miséricorde et patience les étapes possibles de croissance des personnes qui se construisent jour après jour”. (…) Les Pasteurs, qui proposent aux fidèles l’idéal complet de l’Évangile et la doctrine de l’Église, doivent les aider aussi à assumer la logique de la compassion avec les personnes fragiles et à éviter les persécutions ou les jugements trop durs ou impatients » (308).

Mais (car il y a un mais) : « J’invite les fidèles qui vivent des situations compliquées, à s’approcher avec confiance de leurs pasteurs ou d’autres laïcs qui vivent dans le dévouement au Seigneur pour s’entretenir avec eux. Ils ne trouveront pas toujours en eux la confirmation de leurs propres idées ou désirs, mais sûrement, ils recevront une lumière qui leur permettra de mieux saisir ce qui leur arrive et pourront découvrir un chemin de maturation personnelle » (312).

En termes clairs : vous vivez « maritalement » avec l’homme ou la femme de vos rêves et partagez avec lui une certaine intimité en dehors des liens sacrés du mariage ? Rapprochez-vous de votre curé qui vous accueillera avec bienveillance et vous aidera à mieux vous y retrouver dans les droits et les devoirs de deux futurs (et légitimes) époux. Eddy – François, 1 partout.

J’ai pris une dose de whisky Afin de préparer mon sermon. Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit: Je me posais bien trop de questions.

C’est normal Eddy ! Il faut reconnaître que les paroisses bien dotées en « écoles de vie conjugales » ou assurant une préparation au mariage digne de ce nom sont rares. D’ailleurs si tu écris cette chanson en 1976, il y a fort à parier que ta vocation a éclos sur les barricades du quartier latin et que ta formation à la prêtrise fut teintée d’un esprit très « flower power ». Mais François a pensé à toi : « Les séminaristes devraient recevoir une formation interdisciplinaire plus étendue sur les fiançailles et le mariage, et non seulement une formation doctrinale » (203). Fini le whisky, le samedi c’est… étude.

Au petit matin, Dieu m’est apparu Et il m’a donné la solution.

Et oui, avec la prière tout s’éclaire ! « En s’unissant pour être une seule chair, [les époux] représentent les fiançailles du Fils de Dieu avec la nature humaine. C’est pourquoi “dans les joies de leur amour et de leur vie familiale il leur donne, dès ici-bas, un avant-goût du festin des noces de l’Agneau” » (73). Mazette, le mariage n’est plus une soupe à la grimace mais un Festin de Babette !

Aussitôt, vers l’église, j’ai couru Parler à mes fidèles sur ce ton : « Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, Reprenez avec moi tous en cœur: Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir. {boogie woogie, pas de boogie woogie} Ne faîtes pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir. {boogie woogie, pas de boogie woogie}

Très bon conseil M’sieur Eddy : « La famille qui prie unie, demeure unie », souligne en effet le pape François, avec cet art consommé de la rime que tu sauras apprécier à sa juste valeur ! « Il ne faut pas cesser d’inviter à créer des espaces hebdomadaires de prière familiale » (227).

Maintenant l’amour est devenu péché mortel. Ne provoquez pas votre Père Éternel. Pas de boogie woogie avant vos prières du soir.

Non Eddy, sur la route de Memphis tu vas finir au pénitencier ! Relis encore une fois le catéchisme de l’Église catholique s’il te plaît : l’amour n’est jamais devenu péché mortel. En revanche, « la sexualité est ordonnée à l’amour conjugal de l’homme et de la femme. Dans le mariage l’intimité corporelle des époux devient un signe et un gage de communion spirituelle » (n°2360).

« La sexualité, par laquelle l’homme et la femme se donnent l’un à l’autre par les actes propres et exclusifs des époux, n’est pas quelque chose de purement biologique, mais concerne la personne humaine dans ce qu’elle a de plus intime. Elle ne se réalise de façon véritablement humaine que si elle est partie intégrante de l’amour dans lequel l’homme et la femme s’engagent entièrement l’un vis-à-vis de l’autre jusqu’à la mort » (n°2361).

Puis j’ai réclamé le silence Afin d’observer les réactions. Sur certains visages de l’assistance Se reflétait surtout l’indignation.

Père Eddy ne fait pas l’étonné ! Tu les connais bien les paroissiens qui opinent du chef d’un air entendu et les regards courroucés braqués sur la chaire quand tu y tiens des propos trop traditionnels… ou trop progressistes !

« Le pape François fait un pari osé. En effet, il espère que par un tel changement de perspective pastorale, il va remettre en chemin vers “l’idéal” de la vie chrétienne les fidèles jusqu’alors en souffrance en raison de leur « situation irrégulière », diront les premiers. « Tous les efforts sont déployés pour excuser ou comprendre comment celui qui est dans une telle situation n’en est vraiment pas responsable. Du fait de l’ignorance, ou de la passion, ou de la confusion », diront les seconds.

Quant aux autres, visiblement obtus, Sachant qu’ils n’avaient rien compris, Ils me demandèrent de faire à nouveau Le sermon du boogie woogie

Mon vieux Eddy je vais t’aider un peu. En résumé, « si l’Église ne retire pas un iota de sa doctrine sur le mariage et la famille, elle saute généreusement le pas de la miséricorde. Et cela change beaucoup de choses » !

Maintenant, tout est fait, tout est dit Mais mes fidèles sont partis. Dieu, je reste seul dans ta maison. J’en ai l’air, mais le dire, à quoi bon ? Si ton pape m’a fait perdre l’affaire, J’irais tout droit, tout droit en enfer Mais j’essaierai encore à la messe de midi Le sermon du boogie woogie.

Ô qu’ils sont nombreux les pasteurs qui, comme toi père Eddy, se demandent si le Pape est bien relié à l’Esprit Saint ! Mais tu ne prends aucun risque, fais confiance aux cardinaux, ils s’y connaissent en herméneutique et sont là pour t’éclairer : « Avec la publication d’Amoris laetitia, la tâche des pasteurs et autres enseignants de la foi est de la présenter à l’intérieur du contexte de l’enseignement et de la discipline de l’Église, afin qu’elle serve à édifier le Corps du Christ dans la première cellule de la vie, qui est le mariage et la famille ». En revanche tu vas avoir du pain sur la planche.

« Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, Reprenez avec moi tous en cœur : « Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir. {boogie woogie, pas de boogie woogie} Ne faîtes pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir. {boogie woogie, pas de boogie woogie} Maintenant l’amour est devenu péché mortel. Ne provoquez pas votre Père Eternel. Pas de boogie woogie avant vos prières du soir. »

En chantant ces paroles à tue-tête mon cher Eddy j’ai repensé à Tobie, un autre prophète rockabilly datant de Mathusalem. Il a résolu avec sa fiancée le problème du boogie woogie et des actions de grâces :

Tobie se leva du lit, et dit à Sara : « Debout, ma sœur ! Il faut prier tous deux, et recourir à notre Seigneur, pour obtenir sa grâce et sa protection  » (…). Ce n’est pas le plaisir que je cherche en prenant ma sœur, mais je le fais d’un cœur sincère. Daigne avoir pitié d’elle et de moi et nous mener ensemble à la vieillesse ! ». Et ils dirent de concert : « Amen, amen ». Et ils se couchèrent pour la nuit. (Tb 8, 4-9)

Amen, amen, le boogie woogie avant ou après les prières du soir, finalement, qui s’en soucie, tant que le cœur est sincère et que c’est pour la vie ?

Tags:
amoris laetitia
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement