Aleteia

Mais qui est donc cet « Octave Pascal » ?

© Brian A Jackson/Shutterstock
Partager
Commenter

Vous n'avez pas pu y échapper : depuis dimanche dernier, cette seule et unique question est sur toutes les lèvres...

En cette semaine qui suit Pâques, vous avez forcément entendu parler de ce fameux Octave Pascal… ou plutôt de cette Octave… de Pâques !

En effet, entre le dimanche de la Résurrection du Christ et le dimanche suivant dit de la Miséricorde divine, institué par saint Jean Paul II le jour de la canonisation de sainte Faustine le 30 avril 2000, chaque jour est jour de Pâques ! Ces huit (octo en latin) jours sont donc traditionnellement appelés « Octave de Pâques ». Pendant cette période, la messe est célébrée tous les jours avec les prières du jour de Pâques et les nouveaux baptisés de la nuit pascale portent leur vêtement blanc.

Mais l’Octave de Pâques ne date pas d’hier et existait bien avant l’institution du dimanche de la Miséricorde divine puisque c’est l’empereur Constantin (272-337) qui l’a lui-même introduite dans la liturgie chrétienne au IVe siècle en s’appuyant sur la tradition de la fête juive des Tentes ou des Cabanes (Souccot) que l’on retrouve dans l’Ancien Testament.

Ainsi peut-on lire avec quelle vigueur et quel faste on vivait dans le premiers temps du christianisme dans la ville sainte de Jérusalem :

Pendant l’Octave, toute cette pompe et cette décoration se déploient dans tous les lieux saints. (…) Pendant toute cette Octave, tous les jours, c’est la même décoration et la même pompe (…) Les moines de l’endroit, au complet, continuent à veiller jusqu’au jour en disant des hymnes et des antiennes. (…) À cause de la solennité et de la pompe de ces jours, des foules innombrables se rassemblent de partout, non seulement des moines, mais aussi des laïques, hommes et femmes.
(Extrait du journal d’Égérie, une femme qui entreprit, en 380, un pèlerinage jusqu’en Terre Sainte).

Spirituellement, cette période permet aux fidèles, en communion avec l’Eglise, de méditer et plonger plus intensément encore dans la puissance et la joie de la Résurrection du Seigneur. Redire et acclamer la grande gloire de Dieu, encore et encore, pour raviver cet événement central de la foi catholique et rappeler que ce dernier se prolonge bien au-delà du seul jour de Pâques.

Belle Octave de Pâques à toutes et à tous !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]