Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Leader Vocal : « Sans l’onction de Dieu, notre rap serait du bruit »

© Leader Vocal
Partager

Le groupe évangélique dévoile, Vendredi saint, son double album habité par la Passion des chrétiens dans le monde.

« Notre musique, c’est le porte-parole de la voix des martyrs » assure François Furtade. Avec son frère David, ils ont composé cet album de rap à quatre mains, bien décidés à ne pas se taire. La jaquette de l’album est à l’image du contenu : choc. Les frères Furtade se sont mis en scène, attachés dans une cave, couverts de blessures. « On a demandé au Saint-Esprit d’être en communion avec les chrétiens persécutés », se souvient le rappeur, qui prie avant les enregistrements. Son frère et lui, pasteurs évangéliques, voient chaque morceau comme un « sacrifice à Dieu ».

« Ils veulent notre peau »

Leader Vocal dénonce depuis de nombreuses années la situation des chrétiens au Moyen-Orient, en Corée du Nord ou en Afrique, mais François Furtade constate qu’il y a une prise de conscience récente. « En 2014 encore, quand je dénonçais dans mes prêches ou mes concerts la persécution de nos frères à cause de leur foi, il y avait des auditeurs qui ne comprenaient pas de quoi je parlais ! » Depuis l’avènement de l’État islamique, le problème est connu de tous, mais il reste beaucoup à dire pour éveiller le public sur ces sujets. François et David Furtade, en bons instructeurs de boxes, tapent fort et juste.

Le rap, expliquent-ils, est une musique qui se prête à la revendication, et du côté de la défense des chrétiens dans le monde, il y a fort à faire. Les persécuteurs « préféreraient nous voir morts plutôt que vivants pour Christ. Ils préféreraient nous savoir muets plutôt que bavards pour Christ », scandent-ils dans une chanson dévoilée en avant-première.

« On ne se bat pas contre la chair et le sang »

0fd8e057-bb15-4447-9161-fdaed01eafd3
Pochette du nouvel album de Leader Vocal © Melchisedek inc.
Pochette du nouvel album de Leader Vocal © Melchisedek inc.

Reprenant l’Épître aux Éphésiens (6,12), François Furtade précise qu’il ne se bat pas contre « la chair le sang », mais contre les « dominations » et « les esprits méchants ». Leader Vocal ne nie pas l’influence du communisme ou de l’islam dans les malheurs qui frappent les chrétiens, mais il voit, derrière, celui qu’appelle « l’Arlequin » une de leurs chansons, Satan en personne. À lui et à ses serviteurs, sont réservés deux vers façon crochet gauche et uppercut : « Assassins votre fin est prédite … Notre règne est sans fin ! »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.