Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

« Cher pape François, le cancer a guéri mon âme »

web-carlotta-nobile-violin-player-c2a9dr.jpg

Andrea Scorzoni - Chiara Santomiero - publié le 23/03/16

Peut-on devenir saints en quelques mois ? Découvrez l’histoire de Carlotta qui a embrassé la croix avec joie.

Le dimanche des Rameaux 2013, le pape François s’adressa aux jeunes réunis place Saint-Pierre pour la Journée mondiale de la jeunesse : « Et vous n’avez pas honte de sa Croix ! Au contraire, vous l’embrassez, parce que vous avez compris que c’est dans le don de soi (…) que se trouve la véritable joie et que par l’amour de Dieu, le Christ, Lui a vaincu le mal ! ».

Pour Carlotta Nobile, tout devint clair : la maladie, la douleur, la vie qui a 22 ans seulement était déjà marquée par la mort. Violoniste prodige de talent, concertiste reconnue malgré son jeune âge, des études d’histoire de l’art dans de grandes universités internationales, auteur de deux livres, Carlotta Nobile a toujours traversé la vie en courant (…). « Je suis comme un fleuve, écrivait-elle en 2007, qui pour se jeter dans la mer choisit toujours la voie la plus longue. La plus difficile. Peut-être parce qu’au fond je considère que gagner facilement équivaut à perdre. Et que perdre devant l’impossible revient à gagner. Simplement pour avoir tenté. Ma vie est ainsi un défi.(…). »

« Porter la croix avec joie »

C’est ainsi que Carlotta a affronté son cancer. En avril 2012 elle ouvre une page Facebook : « Le Cancer et après » où elle poste ses réflexions pour les partager avec tous ceux qui mènent cette même bataille. Une manière pour elle d’offrir un soutien et une aide morale. Elle y communique sa « rencontre avec la foi » après une hospitalisation où elle apprend qu’elle est atteinte de « neuf métastases cérébrales en plus de celles aux poumons et au foie ». Elle souligne : « J’ai trouvé la foi et l’abandon et je porte la croix de cet horrible cancer comme une incroyable “occasion de grandir”, (…) Je vis ce cancer  (juste au moment où il est le plus agressif !!!) de façon sereine et confiante… Et tout cela grâce à la “foi” et à notre pape extraordinaire (…) qui dit que les jeunes doivent porter la croix avec joie ».

Ses proches assistent à cette confiance extraordinaire, à l’abandon volontaire et inconditionnel à Dieu.

Carlotta à sa mère :

« Le cancer est la meilleure chose qui me soit arrivée… « .

« J’aurais pu rater la meilleure partie de moi-même »

« (…) C’est vraiment la chose dont je suis la plus fière »

Lettre au pape François

Carlotta rencontre Don Giuseppe Trappolini et lui raconte son combat et la joie éprouvée en entendant les mots du pape François. (…) Ils écrivent au Saint-Père pour lui communiquer la confiance dans la vie de la jeune malade et sa rencontre avec Dieu : « Le cancer a guéri mon âme, en déliant tous mes nœuds intérieurs et en m’offrant la foi, la confiance, l’abandon et une sérénité immenses au pire moment de ma maladie ».

Peut-on devenir saints en quelques mois ? (…) Giuseppe Trappolini est certain de « la sainteté de Carlotta comme une personne qui a pu rencontrer Dieu dans ce monde et dans l’autre. Les derniers mois de sa vie ont été sanctifiés de la façon la plus canonique possible : une vie profonde de foi, prière et souffrance. Cette vie, elle l’a unie au Christ crucifié. (…) Je pense que la sainteté est la rencontre avec le Seigneur. (…) ».

Carlotta Nobile est morte le 16 juillet 2013, à 24 ans. Elle n’a pas pu eu le temps d’échanger avec le pape François, qui avait pourtant donné son accord pour la rencontrer, ni de participer aux trois concerts organisés dans les services d’oncologie avec l’Associazione Donatori di Musica. Après sa mort, concerts, expositions, manifestations et prix en sa mémoire lui ont été dédiés. En 2015 l’ « Associazione Centro Studi Carlotta Nobile » a été créé pour promouvoir les activités et initiatives « liées à ses recherches culturelles, ses passions et son amour – immense – de la vie ».

Tags:
cancer
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour







Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement