Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

Bloqué à l’aéroport depuis un an

Wael Salibi - Publié le 17/03/16

Triste année pour Fadi, chrétien syrien prisonnier depuis le 15 mars 2015 à l'aéroport international d'Istanbul.

Les lecteurs assidus d’Aleteia se souviennent peut-être de Fadi, ce chrétien syrien coincé à l’aéroport international d’Istanbul. Comme beaucoup de Syriens, il a quitté sa ville natale de Homs pour se réfugier au Liban. Ce pays, envahi par les exilés du conflit syrien n’offre aucune perspective : pas de travail, peu de logement… Fadi a donc fait une demande auprès des Nations Unies pour obtenir un visa en Occident, mais n’a rien obtenu. Après deux ans d’attente, il s’en est remis à un passeur, qui lui a promis des papiers lui permettant d’entrer en Europe, en passant par la Malaisie. Les faux papiers de Fadi, lui ont valu un séjour dans les prisons malaisiennes avant d’être expulsé vers la Turquie qui lui a refusé le statut de réfugié.

« Je respire de l’air confiné depuis un an »

Dans son appel, reporté dans l’édition arabe d’Aleteia, Fadi témoigne des conditions désolantes dans lesquelles il est détenu. À plus de trente dans une pièce prévue pour dix personnes, il appelle depuis les toilettes, le seul endroit qui lui confère un peu d’intimité. Au cours de sa détention, il s’est retrouvé avec des extrémistes, dont un fanatique venu d’Ouzbékistan, souhaitant rejoindre Daesh en Syrie. « Il a décidé de commencer le djihad avec moi, et m’a demandé de devenir musulman. Quand j’ai refusé, il m’a frappé ». Il a déposé une plainte auprès de la police turque qui a commenté « On surveille, on ne peut rien faire de plus ». Pendant tout ce temps, son seul lieu de promenade se résumait au couloir du terminal.

Même la porte du Liban est fermée

« Coincé à l’aéroport, la seule alternative qui lui a été proposée à ce jour c’est d’être renvoyé en Syrie, via la frontière turco-syrienne. Elle est sous contrôle des djihadistes, qui ne manqueraient pas de le capturer au premier pas ! Il a demandé à retourner au Liban, faute de mieux, mais même ce “retour à zéro” lui a été refusé par les autorités turques, qui le considèrent comme un complice du passeur. »

« Je demande de l’aide à n’importe qui »

« J’ai essayé de faire connaitre ma situation à des organisations, aux Nations Unies, mais ça ne m’a pas aidé. Je demande de l’aide à n’importe quelle personne qui pourrait me sortir de là. » Il conclut en espérant que le gouvernement turc prendra connaissance de sa situation ubuesque : « Si il ne sait pas ce qui nous arrive, c’est un désastre, et si il le sait, il voit bien que je ne suis pas le seul à le prier pour nous sortir de là. »

Tags:
prisonnier
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement