Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconTribunes
line break icon

Traquer l'Église ne résoudra pas les problèmes posés par la pédophilie

Charlotte d'Ornellas - Publié le 16/03/16

Lorsque l'acharnement contre un homme est tel, il est permis de se demander qui, de l'Église ou de la pédophilie, est visée.

Les crimes de pédophilie sont un poids honteux pour l’Église, le cacher serait une faute grave. Mais il faut reconnaître à l’Église, au pape Benoît XVI en particulier qui a mené cette bataille de toutes ses forces, d’avoir été la seule institution à traiter le problème en son sein, en toute transparence, puis à demander pardon publiquement pour ces vies brisées.

La colère exprimée par l’opinion, les commentateurs ou les hommes politiques semble légitime à l’aune des espérances déçues. Mais quelle surprise de découvrir une société qui met un point d’honneur à occulter l’Église de la sphère publique, s’acharner sur l’un de ses membres comme jamais elle ne l’aurait fait contre le membre d’une institution profane accusé du même crime… à l’exception de l’armée me direz-vous, et ce n’est pas tout à fait un hasard.

Cette société, la nôtre, qui s’applique avec un soin méthodique à mépriser l’Église, à la moquer, la défier quotidiennement, reconnaîtrait-elle une supériorité morale au prêtre sur tout autre éducateur… seulement lorsque qu’il est pédophile ? Quelle tristesse, et quelle injustice pour la cohorte silencieuse des prêtres qui passent discrètement leur vie à consoler les plus pauvres, les esseulés, les orphelins et jusqu’aux victimes de viol justement.

Les indices factuels sur ce que l’on appelle désormais « l’affaire Barbarin » se perdent dans le flot des réquisitoires haineux contre un cardinal sans doute un peu trop « engagé » politiquement… De zélés contempteurs, de Roselyne Bachelot à Manuel Valls, se réjouissent peut-être d’une cabale qui vise un évêque payant ici son engagement bruyant – au sein d’une conférence épiscopale française traditionnellement discrète – contre le mariage pour tous.

Sur twitter, c’est la curée : des proxénètes et des militants LGBT exigent d’un seul cœur la démission du prélat. L’occasion est trop belle de régler son compte à une Église trop bavarde, s’opposant frontalement aux avancées « progressistes » du « sens de l’Histoire ». D’ici à ce que certains en profitent pour relancer le débat sur le mariage des prêtres, il n’y a qu’un pas qui sera vite franchi, parions-le ! Mais ils se garderont bien de lever le voile pudique recouvrant la majorité des actes pédophiles commis dans des familles, au sein de couples mariés…

Ultime rebondissement : la plainte d’un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur.

« Dans cette affaire, rien ne me paraît normal. Je n’ai pas accès à la procédure, tandis que des gens se répandent dans la presse en disant qu’ils ont porté plainte. Et maintenant, voilà qu’un haut cadre du ministère de l’Intérieur dit qu’il a lui aussi déposé plainte, classée sans suite, et qu’il en veut beaucoup au cardinal Barbarin de ne pas s’être occupé de lui ! Je pense que ce haut fonctionnaire devrait être rappelé à un certain nombre d’obligations » expliquera doctement l’avocat de Mgr Barbarin.

Lorsque l’acharnement contre un homme est tel, il est permis de se demander qui est visé, de l’Église ou de la pédophilie. Rappelons quand même que ce n’est pas le Cardinal Barbarin qui est accusé de pédophilie tant le spectacle médiatique de ces derniers jours pourrait le laisser croire !

Tous les prêtres sont pêcheurs car ils sont des hommes. Ceux qui se rendent coupables de faits pénalement répréhensibles doivent en répondre. Et n’oublions pas qu’ils en répondront « sur la terre comme au Ciel » comme le rappelle le fondateur de l’Église lui-même : « ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait ». On trouve difficilement condamnation plus claire.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
ÉglisePédophilie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement