Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le choriste et batteur de Grégory Turpin, Vinz le Mariachi a besoin de vous

Vinz le Mariachi © Alfredo Salazar
Partager

Le génial musicien coiffé d'un sombrero s'apprête à lancer un album. Participez à son financement !

Vinz le Mariachi a une identité bien à lui. Versaillais depuis son enfance, il est né d’une mère française et d’un père mexicain. Son arrière-grand-mère est issue de l’aristocratie aztèque et son grand-père est Picard. En France, Vinz le Mariachi a vu sa foi grandir grâce au mouvement des Frat, à son engagement dans une aumônerie et sa participation aux JMJ. Issu de la génération Jean Paul II, il vit la phrase du Pape « N’ayez pas peur » comme une maxime.

Du rock profane à la musique pop mexicaine pour Dieu

Cette culture en mosaïque trouve une unité chez le jeune artiste qui a décidé de lancer un album de musique pop mexicaine chrétienne. Loin d’être arrivé par hasard dans la musique, il a commencé sa carrière dans des groupes de rock profanes avant de devenir le batteur de Grégory Turpin, des Guetteurs et de l’artiste Rona Hartner. Son premier clip, humoristique, posté sur YouTube en avril 2014, singeait l’état amoureux. Aujourd’hui, Vinz le Mariachi veut chanter pour Dieu :  « J’ai ressenti comme une nécessité, d’exprimer à tous, et en musique, la joie que me procure ma foi », explique-t-il.

« Travailler à l’émergence d’une scène chrétienne »

Vinz le Mariachi a été révélé par Grégory Turpin. En rentrant en France, l’artiste chrétien lui a proposé de chanter à l’Olympia avec lui lors de son concert du 6 juin 2015. « J’ai chauffé la salle pour lui et il y avait de l’ambiance », se souvient-il, de la joie dans la voix. Depuis, le jeune Franco-Mexicain a réalisé son album, en collaboration avec Samuel Olivier. Son but, est clair : « Travailler à l’émergence d’une scène chrétienne et apporter de la diversité avec mon style mariachi ». Pour mixer l’album, payer le studio et le mastering, Vinz le Mariachi a besoin de fonds. Son appel aux dons sur le site Credogunding séduira ceux qui croient en l’évangélisation par la musique chrétienne !

Pour participer à l’album de Vinz le Mariachi , c’est ici !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]