Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconCulture
line break icon

La poésie réenchantera le monde

Jamil Hamoudi © DR

Charlotte d'Ornellas - Publié le 07/03/16

Ce mardi 8 mars, 45 poètes du monde entier seront réunis à Paris pour proposer ce qu’ils savent faire de mieux : s’adresser à des cœurs assoiffés d’absolu.

Entre les mesures sécuritaires, les débats politiques, les tensions religieuses et les dramatiques attentats qui ont endeuillé la France entière, « nous avons besoin de rêve » assure Mona Gamal el Dine, une Française d’origine égyptienne passionnée de poésie, dont elle se fait parfois l’auteur.

Tous les acteurs d’un pays n’ont pas la même vocation, celle de cette femme est résolument culturelle, envers et contre tout ce que la réalité a de dramatique, de sale, de préoccupant ou de pervers.

Mona Gamal el Dine, présidente de l’association ISIS Arts & Cultures et fondatrice des Rencontres des poètespour la Paix ne rêve pas de changer le monde, ni de contrer les islamistes sanguinaires ou leurs ennemis va-t-en-guerre des différents gouvernements occidentaux, elle veut tout simplement offrir « quelque chose de beau », qui puisse « laisser souffler les âmes » au cœur du tumulte mortifère. Peine perdue ? « Ce que nous vivons aujourd’hui n’est pas la vie », répond-elle d’une voix souriante, et comment lui donner tort. « Il faut continuer à vivre », assènent tous les survivants du monde, à raison. Mais pour cela, il faut des branches sur lesquelles s’accrocher, des raisons de le vouloir.

La poésie peut en être une, et plus largement encore pour cette française d’adoption, « la culture française » qui a fait de la France un pays chéri du monde entier. La paix ne se décrète pas, elle s’obtient ou se maintient en combattant : il faut donc choisir ses armes, en conscience. Mona Gamal el Dine, également membre du Cercle universel des ambassadeurs de la paix (basé à Genève et Paris) a choisi la sienne qui ne se veut pas universelle mais inévitablement apaisante.

Le 8 mars, 45 poètes du monde entier seront réunis à Paris pour proposer ce qu’ils savent faire de mieux : s’adresser à des cœurs assoiffés d’absolu. « Je ne veux pas donner de grandes leçons, juste proposer de jolis mots qui ont rassemblé les hommes depuis des millénaires. » Si ces poètes viennent de différents pays, c’est aussi parce qu’ « on ne peut vouloir la paix avec des gens dont on ignore tout, à commencer par leurs cultures ».

Mona Gamal el Dine ne fuit pas le monde, elle refuse que tous soient les mêmes et que l’on fasse comme si telle était la réalité. « Les peuples sont différents, et il est salutaire qu’ils le restent », affirme-t-elle, taclant au passage des gouvernements occidentaux prompts « à aller détruire des pays au nom de grands principes ».

La France a brillé dans le monde par son goût du raffinement, son art des lettres, sa richissime culture et c’est cette France là que cette poétesse veut honorer : « On parle de tolérance, elle est indispensable, mais la tolérance ne peut être réelle sans mémoire », conclut-elle, comme pour encourager les hommes de bonne volonté à jeter un regard éclairé autant qu’enraciné sur notre monde, par certains aspects si terrifiant.

La Rencontre des poètes pour la paix
Invité d’honneur : Haïti
Mardi 8 mars 2016
de 10 h à 18 h à la Maison de l’Amérique latine
217 boulevard Saint-Germain – 75007 Paris

Lectures avec notamment Luisa Ballesteros Rosas, Maggy De Coster, Barnabé Laye, Rodrigo Ramis, Henry-Daniel Talleyrand, Bella Clara Ventura ou Ali Najib Ibrahim, d’origine syrienne. Clôture musicale : hommage à la poésie française par Céline Pessoa et Anna Alvarez à la harpe celtique.

Plus d’infos sur ISIS Arts & Cultures pour la paix sur la page Facebook de l’association

Tags:
paixpoesie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement