Les 4 articles les plus partagés

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Modestie dans le vêtement : la mode est-elle vraiment l’affaire de Dieu ?

© ANDREY ARKUSHA / SHUTTERSTOCK
Partager

Alors que la Fashion Week de Paris a commencé ce 1er mars, l'Église recommande : "Que la femme catholique se sente tenue non seulement d'être honnête, mais encore de prouver son honnêteté par sa façon de se vêtir". Si si.

À l’instar de saint Pierre, saint Augustin recommande aux chrétiens de chercher à plaire par leurs vertus, plutôt que par leurs vêtements. Ceux-ci, selon le docteur de l’Église, doivent veiller à ce que « dans leur démarche, contenance, air et gestes il n’y ait rien qui blesse la vue de personne, mais que tout convienne à la sainteté de leur état ». Saint Augustin, donne la raison de cette recommandation :

L’amour impur provoque comme il est provoqué. Ne dites pas que vos âmes sont chastes lorsque vos regards ne le sont pas : un oeil sans pudeur annonce un coeur souillé. Quand des coeurs passionnés se parlent non-seulement de la langue, mais du seul regard ; quand ils se plaisent dans une ardeur réciproque et charnelle, le corps peut demeurer intact, mais l’âme a perdu sa chasteté.

Ajoutons que la Sainte Vierge, modèle de pudeur a révélé ceci aux enfants de Fatima en 1917 :

Il viendra certaines modes qui offenseront beaucoup Notre-Seigneur.

Elle ajouta que le péché qui conduit le plus de personnes au feu éternel est le péché de la chair.

Ainsi, nous comprenons que l’Église demande la pudeur aux croyants afin d’éviter les « péchés par imprudence ». Dans la prière dans laquelle nous demandons pardon à Dieu pour nos fautes, le Confiteor (Je confesse à Dieu), nous disons : « Car j’ai péché en pensée, en parole, et par action ».

Vivre dans le monde sans être du monde

L’Église depuis sa naissance à toujours usé de ce précepte : vivre dans le monde, sans être du monde. Ainsi Pie XII explique en 1941 :

Il ne s’agit pas, évidemment, de porter un sac ou des vêtements grossiers, sans aucun souci des convenances et de l’élégance. C’est affaire d’équilibre : une jeune fille peut être moderne, cultivée, sportive, pleine de grâce, de naturel et de distinction, sans se plier à toutes les vulgarités d’une mode malsaine. Mesdames, Mesdemoiselles, Dieu ne vous demande point de vivre en-dehors de votre temps, de rester indifférentes aux exigences de la mode au point de vous rendre ridicules en vous habillant à l’encontre des goûts et des usages communs de vos contemporains, sans vous préoccuper jamais de ce qui leur plaît. Attention cependant, nous devons nous régler non pas selon le jugement d’une société en décadence ou déjà corrompue, mais selon celui d’une société qui apprécie la dignité et la gravité des mœurs publiques.

Enfin, voici toujours selon le Pape Pie XII pourquoi les femmes chrétiennes doivent donner le bon exemple d’un point de vue vestimentaire :

Nombre de femmes croyantes et même pieuses en acceptant de suivre telle ou telle mode audacieuse, font tomber par leur exemple les dernières hésitations qui retiennent une foule de leurs sœurs loin de cette mode qui pourra devenir pour elles une cause de ruine spirituelle. Tant que certaines toilettes provocantes demeurent le triste privilège de femmes de réputation douteuse et comme le signe qui les fait reconnaître, on n’osera pas les adopter pour soi. Mais le jour où ces toilettes apparaissent portées par des personnes au-dessus de tout soupçon, on n’hésitera plus à suivre le courant, un courant qui entraînera peut-être aux pires chutes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]