Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

L’avocat des croix "avoue ses crimes"

L'avocat Zhang Kai © YOU TUBE

Sylvain Dorient - Publié le 01/03/16

Zhang Kai, emprisonné pour s'être élevé contre la destruction des croix par le Parti est qualifié par la presse chinoise de "cerveau criminel".

Rien ne filtrait sur les conditions de détention de Zhang Kai, tenu au secret depuis le mois d’août 2015 par la police chinoise. Défenseur des communautés chrétiennes opposées à la destruction de leurs croix sous prétexte d’embellissement urbain. Il a fait sa première apparition publique sur le journal de la télévision chinoise le 25 février 2016. Il récite : « Les forces étrangères poussent les chrétiens à se rebeller contre le gouvernement et veulent renverser le système politique chinois ». Il a l’air fatigué, et on ne voit pas comment interpréter son autocritique autrement que comme un nouvel abus de pouvoir du Parti communiste chinois.

« Il encourage les gens à défier le gouvernement »

Les propos tenus devant la télévision ont été encore amplifiés par des sites d’informations pro-gouvernementaux, comme Wenzhou Online qui qualifient carrément Zhang Kai de « cerveau criminel » et « d’escroc ». Parmi les accusations relayées par la presse chinoise, Zhang Kai aurait accepté de l’argent d’associations étrangères, et encouragerait les chrétiens à s’organiser pour entraver le Parti communiste chinois. La participation d’associations, notamment évangéliques et américaines, à la défense des chrétiens chinois, ne constitue pourtant pas un délit, mais elle est assimilée, par le Parti communiste chinois, à une ingérence dans ses affaires intérieures. La triste « confession » de Zhang Kai devant la télévision reprend l’accusation ressassée contre les chrétiens depuis Mao Zedong : ils seraient des agents de l’Occident et en particulier de l’Amérique.

Le procédé des aveux télévisés

L’association Reporter sans frontières (RSF) dénonce la pratique de la diffusion par la télévision d’état CCTV et par l’agence de presse Xinhua « de prétendues “confessions” extorquées à des individus, vraisemblablement par la force », dans un communiqué. RSF rappelle des précédents récents comme les cas de Gui Minhai et de Peter Dahlin, tous deux manifestement contraints à des « aveux télévisés ». L’association demande que l’Union européenne prenne des sanctions contre les médias chinois, pour leur complicité dans le procédé des aveux télévisés, qui sert à décrédibiliser la parole des opposants. Elle s’appuie sur un précédent : en mars 2013, le Conseil de l’Union européenne avait jugé le directeur de l’information de Press TV en Iran, pour complicité de torture.

Tags:
chinecommunisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement