Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’opération P’tit déj’ en Carême 2016 est lancée

Partager

L’Ordre de Malte lance un appel aux enfants pour aider les démunis !

L’Ordre de Malte recrute les 6 à 18 ans, pour sa 8e opération de « P’tit déj en Carême ». Il s’agit de récolter les ingrédients indispensables d’un bon petit-déjeuner (lait longue conservation, confiture, sucre…) et de les redistribuer au profit d’une autre opération de l’Ordre, les « Petits-déjeuners », qui sont servis tous les week-end aux personnes sans abri, mobilisant ainsi près de 550 bénévoles chaque année.

Plus de 50 000 participants en 2015

L’initiative, qui a déjà été imitée en Espagne, a réuni 51 000 jeunes en 2015. Pour 2016, à ce jour, 40 000 enfants sont déjà inscrits, mais Anaïs Boisselet, directrice de la communication de l’Ordre de Malte France, précise qu’il y a « toujours des inscriptions en cours de Carême. Nous espérons bien atteindre, voire dépasser, cette année encore, la barre des 50 000 ». L’opération permet aux enfants de s’impliquer personnellement dans la solidarité et elle enregistre un « taux de réabonnement » satisfaisant dans les aumôneries, écoles et groupes scouts où elle est pratiquée. Elle dépasse désormais les frontières, puisqu’elle a été rejointe en 2012 par l’Ordre de Malte Espagne. En 2015, elle avoisinait aussi les 50 000 participants de l’autre côté des Pyrénées.

Solidarité dès le plus jeune âge

L’opération P’tit déj en Carême demande une logistique éprouvée. Il arrive par exemple que les stocks récoltés soient supérieurs à la demande des Petits-déjeuners du week-end. Mais rien n’est perdu assure Anaïs Boisselet : « Nous avons suffisamment d’opérations ou d’associations partenaires pour que tout ce que nous récoltions soit utilisé, il n’y a jamais eu de gâchis ». Si les dons en nature sont certes plus compliqués à gérer que les dons d’argent, ils ont un avantage pédagogique incomparable. Les enfants, lorsqu’ils mettent dans les cartons de l’Ordre de Malte une plaquette de chocolat ou un pot de confiture, ont le sentiment de donner presque directement aux plus démunis. Ainsi Romain, 8 ans, explique : « Mon dernier geste de solidarité ? C’est simple, j’ai apporté une bouteille de lait pour qu’un sans-abri ait le même petit-déjeuner que moi ».

Un P’tit déj en Carême chez vous ?

Il n’est jamais trop tard pour commencer le Carême, paraît-il, et l’Ordre de Malte propose encore à ceux qui le souhaitent de lancer l’opération dans leur paroisse. Rendez-vous ici, pour connaître le nom du responsable de l’Ordre le plus proche de chez vous.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]