Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « La miséricorde c’est aussi le partage des biens »

© ANTOINE MEKARY / ALETEIA
Pope Francis greets the crowd during his weekly general audience on February 10, 2016 at St Peter's square in Vatican.
Partager

Lors de l'audience générale hebdomadaire, le Pape a invité les chrétiens à faire preuve d'un esprit de charité, en donnant de sa personne mais aussi ce que l'on possède.

Le 10 février au matin s’est tenu la traditionnelle audience du Pape place Saint-Pierre, audience qui marque le début du Carême pour toute la communauté chrétienne. À cette occasion, le pape François a invité chacun de ses membres à partager ses biens avec ceux qui en manquent, car c’est aussi cela, la miséricorde.

Le partage, un moyen de lutter contre les inégalités

Le Pape a rappelé que dans l’Ancien Testament, les Années saintes, fêtées tous les 50 ans, étaient des occasions d’amnistie générale et d’annulation des dettes, comme le rapporte Radio Vatican. En effet, ces fêtes étaient l’occasion de combattre les inégalités et les injustices en garantissant à tous l’accès aux biens de ce monde.

Le Saint-Père a d’ailleurs souligné que pour 80 pour cent, ces biens étaient aujourd’hui possédés principalement par 20 pour cent de la population, des chiffres pour le moins alarmants. À l’occasion de ce Jubilé, il a donc encouragé chacun à ne pas seulement prier, mais aussi à le vivre avec « ses poches », en partageant ses biens matériels avec ceux qui sont dans le besoin pour vivre dans la fraternité. Il en a d’ailleurs profité pour remercier tous ceux qui font des dons aux associations, religieuses ou non, qui aident les personnes âgés, les malades, les pauvres et même les gens de passage.

Ne pas tomber dans la mesquinerie

Le Pape l’a également demandé aux chrétiens : ne tombez pas dans la mesquinerie ! Comme il l’a rappelé, les comptes trop bien faits et les dettes aux intérêts disproportionnés ne mènent qu’au malheur de l’homme. La solidarité doit être mise en oeuvre, pour se rapprocher des plus pauvres en partageant réellement ses biens. Nul besoin donc de compter le moindre centime prêté et de poursuivre l’un de ses frères pour cela.

Enfin, en lien avec ce Jubilé, le pape François a évoqué la 24e Journée mondiale du malade qui se tiendra demain 11 février, durant laquelle il nous appelle à prier particulièrement pour ceux qui souffrent, et à « leur faire sentir notre amour ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]