Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Vous êtes-vous déjà demandé comment sont choisies les mamans d’enfants handicapés ?

© https://www.facebook.com/GaspardentreTerreetCiel/
Gaspard et sa maman https://www.facebook.com/GaspardentreTerreetCiel/
Partager

(Texte trouvé par mon papa sur le web...)

Cette année, près de 100 000 femmes deviendront mamans d’enfants handicapés. Vous êtes-vous déjà demandé comment sont choisies les mères d’enfants handicapés ?

Moi, oui.

Et il m’arrive d’imaginer Dieu planant au-dessus de la terre pour choisir ses artisans d’amour avec le plus grand soin et le plus grand discernement. Il observe et Il dicte ses instructions aux anges qui l’accompagnent et qui les inscrivent sur un immense registre.

« BROCHU, Mathieu, fils. Saint patron : saint Mathieu. »
« DUPONT, Cécile, fille. Sainte patronne : sainte Cécile. »

Puis il cite un autre nom et, en souriant, Il dit à un de ses anges : « Donne-lui un enfant handicapé ».
L’ange est intrigué. « Pourquoi à elle, Seigneur ? Elle a l’air si heureuse ! » « Précisément, répond Dieu. Pourquoi donnerais-je un enfant handicapé à une mère qui ne connaît pas la joie de vivre, qui ne sait pas rire, sourire ? Ce serait trop cruel pour l’enfant ! »

« Ce serait cruel, mais est-ce qu’elle aura la patience ? », s’inquiète l’ange. « Je ne veux pas qu’elle ait trop de patience, sinon elle finira par craquer et par se noyer dans un océan de désespoir et elle ne cessera de s’apitoyer sur elle-même. Tu verras, le premier choc de l’annonce du handicap passé, elle va se ressaisir. Je l’ai observé hier, elle a ce sens du moi et d’indépendance qui sont si rares et si nécessaires chez une mère. Tu sais, l’enfant que je vais lui donner vit dans son propre monde. Elle aura à faire en sorte de le faire vivre dans le sien et ce ne sera pas facile. Mais je veillerai chaque jour sur elle. »

« Elle est vraiment parfaite. Elle a juste assez d’amour-propre pour y arriver. » L’ange sursauta. « De l’amour-propre ? Est-ce une vertu ? »

Dieu hocha la tête. « Si elle ne peut se séparer cet enfant de temps en temps, elle ne survivra pas. Oui, voici une femme à qui je vais faire la faveur de donner un enfant imparfait. Elle ne s’en rend pas compte encore, mais elle a de la chance. Elle ne prendra jamais rien pour acquis. Rien ne sera jamais banal et ordinaire pour elle. Quand son enfant dira « maman » pour la première fois, elle aura l’impression d’assister à un miracle. Quand elle décrira un arbre ou un coucher de soleil à son enfant aveugle, elle le verra comme peu de gens n’ont jamais vu ma création. Je vais permettre qu’elle voit clairement les choses que je les vois : l’ignorance, la cruauté, les préjudices et je vais lui permettre de s’élever au-dessus de tout cela. Elle ne sera jamais seule. Je serai à ses côtés à chaque minute de sa vie, car elle va faire mon travail aussi bien que si elle était ici, à mes côtés ».

« Et pour son saint patron ? », demande l’ange. Dieu sourit. « Un miroir suffira. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]